19/12/2011

FEDERATION DES NATIONALISTES WALLONS Communication du 17/12/2011

Diapositive2.JPG346527330.3[1].gif

 

DRAME-PAPILLON-CLIMAT

 

La réunion mensuelle de la FNW s'est tenue à Charleroi ce samedi 17 décembre en présence d'élus et de ses principaux responsables.

En ouverture de séance une minute de silence a été observée en mémoire des victimes du carnage de Liège. Au delà des condoléances adressées aux familles des victimes les assurant de sa sollicitude la FNW adresse des encouragements aux blessés avec l'espoir que les séquelles physiques et psychologiques soient limitées.

Cette tragédie appelle à de nombreuses questions dont notamment la libération conditionnelle des détenus, le trafic d'armes de guerre en Belgique!

Par la suite les participants ont rédigé un communiqué qui détermine que la FNW:

 

- crie son indignation sur les orientations, les décisions contenues dans l'accord gouvernemental qui frapperont de plein fouet les plus précarisés, qui réduiront à nouveau le nombre de citoyens "classes moyennes". Une tranche qui se rétrécit comme une peau de chagrin.

Elle ne peut admettre qu'à cause de la mauvaise gestion de "DEXIA" les communes, principales actionnaires, augmenteront leur taxation par définition inéquitable.

Pour elle le gouvernement "papillon" ne résoudra en rien les énormes problèmes vécus par la population tant au plan économique,social,sécuritaire.

Pis est un papillon a une existence éphémère ce qui sera celle du gouvernement Di Rupo.

 

-dit sa colère sur le manque de protection des consommateurs victimes de la formation des prix par un manque de concurrence due à une monopolisation des grandes surfaces qui rejettent les produits locaux.

Cela provoque une réelle diminution du pouvoir d'achat d'un chacun et plus encore des plus pauvres.

Il ne faut pas oublier que depuis le passage à l'euro l'augmentation moyenne de l'ensemble  des prix dépasse allégrement les 25% atteignant 41% pour les produits de consommation journalière.

Elle souligne aussi l'inadéquation entre l'inflation et l'index qui elle aussi a une influence néfaste sur le quotidien des gens.

 

-abandonne toute illusion sur les mesures annoncées par l'Europe. Elles n'auront aucune influence sur les relocalisations des productions axées sur la mise au travail des travailleurs européens et plus particulièrement belges.

 

Elle s'inquiète de la prise de pouvoir de l'Allemagne peu encline à couvrir le panel "social". L'Allemagne a toujours développé une position hégémoniste. L'histoire nous le prouve (1870- 1914- 1938).

Aujourd'hui Angela Merckel veut mettre l'Europe sous sa botte. Nous ne nous soumettrons pas!

 

- analyse les résultats de la conférence sur le changement climatique de Durban. Elle dit son bonheur,tout en restant circonspecte, d'enregistrer un petit pas vers des solutions qui devraient à terme diminuer les émissions de CO2 et par là à souscrire pour  une lutte contre le réchauffement de la planète.

Par contre elle s'offusque d'un constat affligeant.

Celui d'enregistrer que des pays étrangers, des multinationales achètent des terres agricoles, pratiquent des déforestations en Afrique pour assurer leur approvisionnement au détriment des paysans souvent sans aucune indemnisation.

Ces pays acheteurs, tout comme les multinationales sont coupables d'une nouvelle forme de colonisation. Ils ruineront la paysannerie africaine avec des conséquences tragiques qui aboutiront à des famines généralisées du continent.

 

Elle en appelle à ce que tous les pays, toutes les multinationales établissent un registre de gestion des terres, que désormais les achats tant des pays que des multinationales soient interdits pour libérer les paysans des intrusions extérieures hautement nuisibles avec aussi la volonté de protéger, d'améliorer la diversité des cultures tout en limitant la production de CO2.

Fait étrange Durban n'a nullement évoqué ce problème vital!

 

-s’étonne, en visionnant les émissions des chaînes publiques françaises dans cette campagne présidentielle, de l'intrusion massive sur les plateaux de télévision de multiples représentants de la gauche caviar qui monopolisent les temps de parole.

Elle stigmatise ce détournement des électeurs, électrices du FN tout en rappelant qu'en Belgique francophone le cordon sanitaire établi nous prive de la moindre liberté d'expression.

 

Au cours de cette dernière réunion de l'année les participants ont enregistré avec un réel plaisir  la volonté de pas mal de citoyens, surtout des jeunes à participer, sous sa bannière, aux élections communales et provinciales de 2012.

 

Déjà laFNW  souhaite à tous un Noël fait de paix et d'espérance.          

 

 

Le président  Charles  Petitjean , le comité et les membres actif de chaque réseaux.

Contact :

Le président :

d.canivet@netcourrier.com,

Le trésorier: armandurand@hotmail.com,

Publication :  srusso@hotmail.be,

 

 

 

00:03 Écrit par résistant & Vérité | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.