31/01/2012

STOP AUX MASSACRES DES CHRETIENS DANS LE MONDE.

 

croix-chretienne8.gif

 

Nous ne sommes plus seuls!

 

Un article paru dans La Libre Belgique a retrenu la particulière attention de la FNW.

Cet article signé par Maître Graindorge qui ne peut en aucun cas être taxé de droitier, tout au contraire, nous rejoint lorsqu'il analyse la situtation des chrétiens dans le monde arabe.Là où ils sont vicitmes d'une réelle épuration!

Nous reproduisons ci-dessous l'article dans son intégralité.

 

LA HONTE ET LA SOLIDARITE

La communauté internationale se doit d'intervenir d'urgence afin de protéger les minorités chrétiennes.

Depuis plusieurs mois, nous avons pu constater que les exactions à l'encontre des chrétiens dans des pays musulmans ne cessaient de s'accentuer. Plus particulièrement, ces derniers temps, nous avons assisté à l'abattage de ces chrétiens de Bagdad qui furent assassinés dans leur église.

Bilan: plusieurs dizaines de morts dont des femmes et des enfants. Récemment encore, devant une église copte en Egypte, des dizaines de chrétiens ont été à nouveau abattus.

Chaque jour qui passe, il y a, ici et là, soit dans les pays musulmans de l'Afrique, soit en Iran et dans les pays arabes, des mises à mort, des expéditions meurtrières, des lynchages, des condamnations à mort au nom de l'apostasie...

Nous assistons, dans des pays déterminés, et ce, depuis plusieurs années, à une montée de l'intégrisme qui se développe. Il est faux de croire que les agissements contre les chrétiens soient le fait de terroristes d'al Qaeda; c'est sans doute vrai, mais ce qui est tout aussi vrai, c'est la scandaleuse attitude tantôt du pouvoir égyptien tantôt du pouvoir irakien ou d'autres Etats . Dans des Etats aussi policiers que l'Egypte et l'Irak, il fallait, à l'évidence, et depuis de nombreuses années, adopter une politique rigoureuse pour la protection des minorités chrétiennes. Ce ne fut pas le cas.

Et il est utile de rappeler, à cet égard, que dans les pays musulmans, les chrétiens sont, sous des formes diverses, soumis à des vexations, à des vindictes, et le plus souvent à l'exil et à la mort. Car l'Islam, une fois qu'il possède le pouvoir, tolère mal ou ne tolère pas l'exercice du culte par une autre religion.

Il faut d'urgence que la "communauté internationale", si souvent utilisée de manière tronquée, intervienne par le biais de ses gouvernements ainsi que, particulièrement, par l'Union Européenne et l'Onu.

Pour dire clairement et de manière ferme que nous ne pouvons tolérer davantage le comportement d'Etats, de groupes, ou de citoyens qui ne respectent en rien les principes élémentaires des droits de l'homme.

Il faut surtout, et le plus rapidement possible, assurer effectivement la protection des minorités chrétiennes et que l'on cesse, en désaccord radical avec la pensée dominante, de trouver des excuses à des régimes inhumains.

Si des musulmans, dans nos pays, avaient subi le tiers du quart de ce que subissent les chrétiens, on aurait assisté à une levée massive de boucliers et à des manifestations, orchestrées ou non, qui auraient, comme ce fut le cas dans plusieurs circonstances, débouché sur des actes de violence.

Il ne se passe pas un jour sans que l'on soit confronté à des actes insoutenables émanant des Etats musulmans et de ceux, qui à des titres divers, croient pouvoir parler au nom d'un certain islam. Où sont les musulmans "modérés" alors que l'on massacre leurs "frères" chrétiens? Pourquoi les communautés chrétiennes, leurs autorités et les gouvernements démocratiques ne se sont-ils pas insurgés contre ces massacres de chrétiens? Comment se fait-il, concrètement, que les autorités religieuses de la Belgique n'aient pas appelé à des manifestations massives de solidarité?

Comment se fait-il qu'il n'y avait aucune autorité religieuse constituée lors de la manifestation au mois de novembre " dernier à Bruxelles alors que plusieurs milliers de chrétiens venant d'Irak manifestaient en faveur de leurs frères? (1)

Il est urgent qu'il y ait une mobilisation active et permanente pour protéger les chrétiens particulièrement d'Irak et d'Egypte. A nous de démontrer que la solidarité n'est pas un vain mot et que la mobilisation des consciences est encore possible.

Michel GRAINDORGE

Avocat au barreau de Bruxelles

Article paru dans la "Libre Belgique" le 7 janvier 2011

Entre autre,il suffit de chercher sur le net : chrétiens persécutés. En voici un :

http://www.pelerin.info/Signe-des-temps/Religion/Chretiens-persecutes-le-rapport-qui-accuse

Stop aux persécutions des chrétiens coptes en Egypte (voir sur internet)

 

 

 

Soutenez ou devenez membre,

UNE CAMPAGNE ELECTORALE COUTE TRES CHER! TOUTE CONTRIBUTION SI MINIME SOIT-ELLE EST LA BIENVENUE!

Et pourquoi pas être sur une liste électorale.

Cliquez ci-dessous :

http://federationdesnationalisteswallons.skynetblogs.be/

 

La Commission Européenne fer de lance de la tentative islamique de criminaliser la liberté d'expression.

La conférence intitulée «Processus d'Istanbul» vise à faire adopter en droit international la diffamation des religions.

 

On sait ce qui va se passer si ce programme est adopté : il n'y aura aucune réciprocité ; la liberté d'expression va reculer en Occident ; la répression des minorités et des esprits libres va s'accroître dans les pays musulmans ; et l'intolérance religieuse, loin de diminuer, va aller en augmentant.

 

La Commission Européenne fer de lance de la tentative islamique de criminaliser la liberté d'expression

 

L'Union européenne a proposé d'accueillir la prochaine réunion du Processus dit d'Istanbul, une tentative agressive des pays musulmans de faire de la critique de l'islam un crime international.

 

L'annonce intervient moins d'un mois après que les États-Unis aient organisé leur propre Conférence du Processus d'Istanbul à Washington.

 

Le Processus d'Istanbul - son but explicite est d'inscrire dans le droit international une interdiction mondiale de tout examen critique de l'islam et/ou de la charia islamique - est dirigé par l'Organisation de la coopération islamique (OCI), un bloc de 57 pays musulmans. Basée en Arabie saoudite, l'OCI a longtemps fait pression sur l'Union européenne et les États-Unis pour imposer des limites à la liberté de parole et d'expression sur l'Islam.

 

Mais maintenant l'OCI redouble d'efforts et elle s'est engagée dans une offensive diplomatique décisive pour convaincre les démocraties occidentales de mettre en ouvre au Conseil des droits de l'homme des Nations Unies (CDH) la Résolution 16/18 qui appelle tous les pays à lutter contre « l'intolérance, les stéréotypes négatifs et la stigmatisation de. la religion et de la croyance ». (On peut trouver ici et ici des analyses sur la guerre de l'OCI contre la liberté d'expression).

 

La Résolution 16/18, qui a été adoptée au siège du CDH à Genève en mars 2011, est largement considérée comme une avancée significative dans les efforts de l'OCI pour faire progresser le concept juridique international de diffamation de l'islam.

 

Toutefois, la résolution du CDH - ainsi que la résolution 66/167 parrainée par l'OCI qui a été discrètement approuvée à l'Assemblée générale du 19 décembre 2011 par les 193 membres des Nations Unies - reste sans effet tant qu'elle manque du soutien solide de l'occident.

 

L'OCI a donc réussi un coup diplomatique lorsque l'administration Obama a accepté d'accueillir à Washington du 12 au 14 décembre 2011 une conférence de trois jours du Processus d'Istanbul. Ce faisant, les États-Unis ont donné à l'OCI la légitimité politique qu'elle cherchait pour mondialiser son initiative visant à interdire la critique de l'islam.

 

En suivant l'exemple de l'administration Obama, l'Union européenne veut maintenant entrer en action en organisant le prochain sommet du Processus d'Istanbul prévu pour juillet 2012.

 

Jusqu'à présent, l'Union européenne avait maintenu l'initiative de l'OCI à distance. Mais Ekmeleddin Ihsanoglu, Secrétaire général de l'OCI, déclare que l'offre de l'UE d'accueillir la réunion représente, selon l'Agence internationale islamique d'informations (IINA), organe officiel de propagande de l'OCI, un « changement qualitatif dans la lutte contre le phénomène de l'islamophobie ».

 

Selon l'IINA, « On trouve le phénomène d'islamophobie dans l'Occident en général, mais il se développe dans les pays européens en particulier et de façon différente de celui des États-Unis qui ont contribué à la rédaction de la résolution 16/18. La nouvelle position européenne représente le début du changement de sa réserve antérieure durant des années, par-dessus les tentatives de l'OCI, pour contrer la « diffamation des religions » au Conseil des droits de l'homme et à l'Assemblée générale des Nations Unies.

 

L'enquête de l'IINA se poursuit : « Les fonctionnaires du Département des affaires culturelles de l'OCI ont déclaré que la proposition de l'Union européenne d'accueillir la troisième réunion (la première se tenait à Istanbul en juillet et la seconde à Washington en décembre) est considérée comme une nouvelle possibilité prometteuse de résoudre ce problème. En organisant la réunion en Europe qui est plus touchée par le phénomène de l'islamophobie et de l'hostilité envers l'islam, le « Processus d'Istanbul » prendra un élan supplémentaire. »

 

L'OCI est particulièrement irritée par son incapacité à faire taire le nombre croissant d'hommes politiques démocratiquement élus en Europe qui ont exprimé leurs inquiétudes sur le refus des immigrés musulmans de s'intégrer dans leur pays d'accueil et la création qui s'ensuit de sociétés islamiques parallèles dans de nombreuses parties de l'Europe.

 

Selon l'IINA, « M. Ihsanoglu » a déclaré « que le rôle croissant en politique de l'extrême droite dans plusieurs pays européens est devenu plus fort que la capacité de l'Organisation (OCI) à expliquer que l'extrême droite, qui (sic) déteste les musulmans, est devenue un levier dans les mains des hommes politiques. Il a ajouté que la montée de l'extrême droite par des élections est devenue une question qu'on ne peut pas contrecarrer compte tenu de la façon démocratique dont ces extrémistes accèdent à leur fonction. Il a souligné le référendum organisé en Suisse comme exemple qui a entraîné là-bas la suspension de la construction de minarets à la suite d'un vote des Suisses. »

 

En d'autres termes, l'OCI est maintenant à la recherche de soutiens de fonctionnaires non-élus au siège de l'Union européenne à Bruxelles pour promulguer une législation paneuropéenne du discours de haine pour limiter par décret ce que 500 millions de citoyens européens - y compris les hommes politiques démocratiquement élus - peuvent et ne peuvent pas dire à propos de l'islam.

 

Il est certain que de nombreux pays européens qui sont dépourvus des protections du Premier Amendement comme aux États-Unis ont déjà promulgué des lois contre les discours haineux qui servent effectivement de procurations pour la législation universelle du blasphème que l'OCI cherche à imposer à l'Union européenne dans son ensemble.

 

En Autriche par exemple, une cour d'appel a confirmé en décembre 2011 la condamnation politiquement correcte d'Élisabeth Sabaditsch-Wolff, femme au foyer viennoise et militante anti-djihad, pour « dénigrement des croyances religieuses » après qu'elle eut donné une série de séminaires sur les dangers de l'islam radical. La décision a montré que si le judaïsme et le christianisme peuvent, dans l'Autriche postmoderne multiculturelle, être dénigrés en toute impunité, dire la vérité sur l'islam est soumis à des sanctions juridiques rapides et lourdes.

 

En Autriche également, Susanne Winter, une femme politique autrichienne membre du Parlement, a été condamné en janvier 2009 pour le « crime » de dire que « dans le système actuel » le prophète islamique Mahomet serait considéré comme « pédophile », en référence à son mariage avec Aïcha. Winter a été également reconnue coupable de « provocation » pour avoir dit que l'Autriche était confrontée à un « tsunami d'immigration islamique ». Winter a été condamnée à payer une amende de € 24.000 (31.000 $), et à une peine de prison avec sursis de trois mois.

 

Au Danemark, Lars Hedegaard, le président de la Société Free Press International, a été reconnu coupable en mai 2011 par un tribunal danois, de « discours de haine » pour avoir dit dans une interview enregistrée qu'il y avait une forte incidence des viols d'enfants et de violence domestique dans les zones où domine la culture musulmane.

 

Les commentaires de Hedegaard, qui a attiré l'attention sur les conditions de vie horrible de millions de femmes musulmanes, a violé l'article 266b tristement célèbre du code pénal du Danemark, une disposition fourre-tout que les élites danoises utilisent pour faire respecter les codes du discours politiquement correct. Hedegaard a fait appel de sa condamnation devant la Cour suprême danoise, où l'affaire est actuellement en instance.

 

Également au Danemark, Jesper Langballe, un politicien danois membre du Parlement, a été reconnu coupable d'incitation à la haine en décembre 2010 pour avoir dit que les crimes d'honneur et les abus sexuels se produisent dans des familles musulmanes.

 

La possibilité de prouver ses affirmations a été refusée à Langballe car en vertu du droit danois, peu importe de savoir si un énoncé est vrai ou faux. Tout ce qu'il faut pour une condamnation c'est que quelqu'un se sente offensé. Langballe a été immédiatement condamné à payer une amende de 5000 couronnes danoises (850 $) ou à dix jours de prison.

 

En Finlande, Jussi Halla-aho Kristian, un homme politique et commentateur bien connu, a été traduit en justice en mars 2009 sur les accusations de « provocation contre un groupe ethnique » et de « violation du caractère sacré de la religion » pour avoir dit que l'islam est une la religion de la pédophilie. Un tribunal d'Helsinki a ensuite abandonné l'accusation de blasphème mais a donné l'ordre à Halla-aho de payer une amende de 330 € (450 $) pour avoir semé le trouble sur un culte religieux. Outré par le rejet des accusations de blasphème par la Cour, le procureur public finlandais a fait appel devant la Cour suprême finlandaise où l'affaire est maintenant en cours de révision.

 

En France, le romancier Michel Houellebecq a été poursuivi en justice par les autorités islamiques des villes françaises de Paris et de Lyon pour avoir appelé l'islam « la religion la plus stupide » et pour avoir dit que le Coran est « mal écrit ». Au tribunal, Houellebecq (se prononce Wellbeck) a dit aux juges que bien qu'il n'avait jamais méprisé les musulmans, il n'avait que mépris pour l'Islam. Il a été acquitté en octobre 2002.

 

Toujours en France, Brigitte Bardot, la célèbre actrice qui s'est lancée dans la croisade pour les droits des animaux, a été condamné en juin 2008 pour « incitation à la haine raciale » après avoir exigé que les musulmans anesthésient les animaux avant de les abattre.

 

En Belgique, Aldo Mungo fait l'objet d'une plainte par un office dépendant du premier ministre pour avoir diffusé un diaporama mettant en relation l'abattage Halal, la perception de la dîme islamique par des organisations liées aux Frères musulmans et le financement de mouvements terroristes comme le Hamas par ces mêmes Frères musulmans.

 

Aux Pays-Bas, Geert Wilders - chef du Parti hollandais de la liberté qui avait dénoncé la menace soulevée par les immigrés musulmans non assimilés pesant sur les valeurs occidentales - a récemment été acquitté des cinq accusations d'incitation à la haine religieuse contre les musulmans pour les commentaires critiques de l'islam qu'il a faits. Le verdict historique a mis fin à une odyssée juridique de deux ans hautement médiatisée.

 

Également aux Pays-Bas, Gregorius Nekschot, pseudonyme d'un dessinateur hollandais opposant déclaré à l'excision islamique des femmes et se moquant souvent du multiculturalisme néerlandais, a été arrêté à son domicile à Amsterdam en mai 2008 pour avoir dessiné des caricatures jugées offensantes pour les musulmans. Nekschot (qui signifie littéralement « balle dans le cou », méthode utilisée selon le dessinateur, par « les fascistes et les communistes pour se débarrasser de leurs adversaires ») a été libéré après 30 heures d'interrogatoire par les représentants de la loi hollandaise.

 

Nekschot a été inculpé pour huit caricatures qui « attribuent des qualités négatives à certains groupes de personnes » et comme telles sont insultantes et constituent des crimes de discrimination et de haine, conformément aux articles 137c et 137d du Code pénal néerlandais.

 

Dans une interview au quotidien néerlandais De Volkskrant, Nekschot a dit que c'était la première fois en 800 ans d'histoire de la satire aux Pays-Bas qu'un artiste était mis en prison. (Depuis cette interview a été retirée du site internet du journal). Bien que l'affaire contre Nekschot ait été rejetée en septembre 2010, il a mis fin à sa carrière de caricaturiste le 31 décembre 2011.

 

En Italie, la regrettée Oriana Fallaci , journaliste et auteur, a été traduite en justice pour avoir écrit que l'islam « apporte la haine, au lieu de l'amour et l'esclavage au lieu de la liberté ». En novembre 2002, un juge en Suisse, agissant sur un procès intenté par le Centre islamique de Genève, a émis un mandat d'arrêt contre Fallaci pour violation de l'article 261 du code pénal suisse ; le juge a demandé au gouvernement italien soit d'intenter des poursuites soit de l'extrader. Le ministère de la Justice italien a rejeté cette demande au motif que la Constitution italienne protège la liberté d'expression.

 

Mais en mai 2005, l'Union des communautés islamiques en Italie (UCOII) liée aux Frères musulmans, a déposé une plainte contre Fallaci l'accusant que « certaines des choses qu'elle dit dans son livre 'La Force de la Raison' sont offensantes pour l'islam ». Un juge italien a ordonné un procès de Fallaci à Bergame sur les accusations de « diffamation de l'islam ». Fallaci est décédée d'un cancer en septembre 2006, quelques mois seulement après le début de son procès.

 

Le "Processus d'Istanbul", un processus pervers

 

Nina Shea rend compte de la conférence qui s'est déroulée à Washington avec l'OCI dans le but de mettre en ouvre des résolutions de l'ONU qui, sous prétexte de combattre «l'intolérance religieuse», menacent de conduire à la répression de toute critique de l'islam. La réunion de Washington a été planifiée à Istanbul en juillet dernier, d'où le nom «Processus d'Istanbul».

 

Le processus a été dénoncé par des leaders musulmans d'Amérique du nord dans une déclaration dont Tarek Fatah est l'un des signataires.

 

La Secrétaire d'Etat Hillary Clinton a clôturé mercredi 14 décembre le «Processus d'Istanbul», une conférence internationale de trois jours à huis clos sur les mesures de lutte contre «l'intolérance religieuse, les stéréotypes négatifs et la stigmatisation», organisée par le Département d'Etat.

 

La conférence avait pour but de «mettre en ouvre» la résolution 16/18 adoptée en mars dernier par le Conseil des droits de l'homme de l'Onu sur ce sujet. Cette conférence a été une folie, même si Clinton a défendu la liberté de religion et de parole dans son discours de clôture.

 

La résolution 16/18 remplace le dangereux projet de pénalisation de la «diffamation des religions» dans le monde entier. La demande d'une loi universelle sur le blasphème a été poussée sans relâche pendant 12 ans par l'Organisation de coopération islamique basée en Arabie saoudite, un organisme essentiellement religieux mandaté pour «combattre la diffamation de l'islam». L'OCI émet des fatwas et d'autres directives pour punir l'expression publique de l'apostasie de l'islam ainsi que «l'islamophobie».

 

Les leaders de cette campagne de l'OCI - l'Arabie saoudite, l'Iran, l'Egypte et le Pakistan - emprisonnent les «blasphémateurs» ou les condamnent à mort.

 

La résolution 16/18 déplore l'intolérance religieuse ; toutefois, grâce à une manouvre habile du Département d'État, elle n'apporte pas de restriction à la liberté de parole. L'Administration aurait dû en rester là. Au lieu de cela, alors qu'elle co-présidait une «réunion de haut niveau» de l'OCI sur l'islamophobie à Istanbul en juillet, Mme Clinton a invité l'OCI à Washington pour discuter de la manière de «mettre en ouvre» la résolution 16/18. Même si la conférence de Washington s'est terminée sans véritable conclusion, elle n'aurait pas dû avoir lieu, pour les raisons suivantes :

 

- Elle a offert à l'OCI une plate-forme transnationale lui permettant de raviver son agenda contre la diffamation de la religion alors que cette question avait été enterrée à l'ONU. L'Administration a commis une erreur en pensant que la résolution 16/18 représentait une convergence de vues entre l'OCI et les USA sur la liberté de religion et de parole.

 

A Istanbul, Mme Clinton a affirmé que les États-Unis ne veulent pas de restrictions à la liberté de parole. Toutefois, son annonce de la conférence a immédiatement relancé les demandes de l'OCI que l'Occident punisse les discours anti-islamiques. Comme le rapportait l'OCI : «Les réunions qui se tiendront prochainement [à Washington] . permettront l'adoption de lois nationales par les états concernés par ce problème, ainsi que la formulation de lois internationales visant à empêcher l'incitation à la haine résultant de la diffamation des religions».

 

- La conférence a injustement singularisé les États-Unis pour un examen critique.

 

Lors de l'ouverture de la conférence, un avocat du gouvernement a présenté un portrait biaisé de l'historique du sectarisme contre les minorités religieuses, y compris les musulmans, sans expliquer notre succès relativement exemplaire en matière de respect des libertés individuelles de religion et de parole dans une société extraordinairement tolérante et pluraliste. Il a dit aux participants, dont certains représentaient les nations les plus répressives au monde, que l'Amérique pouvait tirer des enseignements de leur expérience de la protection de la tolérance religieuse.

 

- En restant «unis» (terme utilisé par le chef de l'OCI dans un article publié dans un quotidien turc), avec l'OCI sur ces questions, les États-Unis semblent valider l'agenda de l'OCI, ce qui démoralisera les innombrables défenseurs des droits des femmes et des droits humains, blogueurs, journalistes, minorités, convertis, réformateurs, et tous les autres dans les pays membres de l'OCI qui comptent sur le soutien des États-Unis contre l'oppression.

 

- La conférence suscite des attentes de réglementation du discours sur l'islam par les États-Unis comme l'ont fait l'Europe de l'ouest, le Canada et l'Australie.

 

L'Union européenne a imposé l'adoption de normes sur le discours religieux haineux après l'éruption d'émeutes et d'autres violences dans le monde suivant la publication des caricatures de Mahomet dans un journal danois. La conférence intensifiera les pressions exercées sur les États-Unis pour qu'ils se conforment à ces nouvelles «meilleures pratiques» mondiales.

 

- Clinton a naïvement irrité les diplomates islamistes mercredi en disant : «Nous devons dépasser l'idée selon laquelle nous pouvons opprimer les minorités religieuses et restreindre la liberté de parole, et que nous sommes assez intelligents pour substituer notre jugement à celui de Dieu en déterminant qui a blasphémé ou pas ». Il est peu probable que l'establishment wahhabite saoudien se laisse persuader par de tels arguments d'«infidèles».

 

Les diplomates américains devraient mettre fin au «Processus d'Istanbul» et commencer à promouvoir avec énergie et confiance les vertus de notre Premier amendement. Ils doivent être soigneusement informés de la position intransigeante de l'OCI sur lois sur le blasphème et l'ampleur des atrocités qui y sont associées. Ils doivent cesser d'envoyer les signaux d'un consensus sur ces questions entre l'OCI et nous.

 

 

 

03:15 Écrit par résistant & Vérité | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

27/01/2012

A qui profite encore une fois la loi Salduz ?

225px-Flag_of_Wallonia.svg.png                       

t011.gif

                                             Menottes.jpg      

 

Votre épouse a été agressée après un retrait bancontact par 3 gaillards patibulaires armés de coups de poing américains.

Elle a été hospitalisée avec la mâchoire fracassée et plusieurs dizaines de points de suture.           

Elle n’ose plus se rendre à son travail tellement elle est traumatisée ?

Heureusement une caméra de surveillance a permis d’identifier les malfrats multirécidivistes et selon la formule consacrée : bien connus….

Réjouissez-vous ! Le parquet de Bruxelles a envoyé une circulaire à la police, lui suggérant de ne pas arrêter les ’’suspects’’.

-         La loi Salduz oblige.

 

Le fils de vos voisin s’exhibe à la fenêtre de sa chambre, le  ’’ flingue’’ de papa pointé vers votre fils terrorisé, qu’il rackette quotidiennement.

Réjouissez-vous ! La police fera l’impasse.

 

Vous n’osez plus dormir depuis que votre domicile a été visité par des délinquants itinérants qui sévissent dans votre région.

Vos biens ont été pillés, détruits, saccagés et vous vous demandez comment les remplacer ?

Réjouissez-vous !  Les voleurs dorment sur leurs 2 oreilles….

 

 

Votre voiture volée sur votre lieu de travail,a été retrouvée incendiée dans un bois.

Vous n’aviez pas fini de la payer et vous ne savez pas comment vous allez vous rendre à votre lieu de travail pour faire les pauses ?

Réjouissez-vous ! Les coupables peuvent aller tranquillement jouir du butin emporté grâce à votre véhicule, dans une jolie villa sur les bords du Danube.

 

L’ex mari jaloux de votre femme a bouté le feu à votre garage, détruisant  votre habitation et tuant votre fidèle compagnon à quatre pattes, vous jetant à la rue avec pour toute fortune vos vêtements de nuit.

Vous n’aviez pas assuré le contenu de votre habitation (ce n’est pas obligatoire) et le coupable n’est pas solvable ?

Pendant que vous grelottez dans votre caravane (ouf’ti , il vous reste cela) dans des vêtements donnés par des amis compatissants,le pyromane se prélasse devant son écran plasma pour lequel il est en règlement de dettes, ses allocations sociales ne suffisant pas à couvrir ses vastes besoins

Réjouissez-vous ! Le coupable passe ses journées au chaud, en attendant son procès.

Réjouissez-vous ! Insolvable, il est tranquille et il sait que les peines de prisons sont à peine symboliques.

 

Vous êtes harcelé, vos vieux parents ont été dépouillés par un escroc habile qui a profité de leur grand âge.

Réjouissez-vous ! Les droits des suspects seront respectés ! Ils ne seront pas arrêtés. Car notre grand pays, donneur de leçon s’est une fois de plus doté d’une loi sans se donner les moyens de la faire appliquer.

 

Une fois de plus les innocents sont bafoués, les crapules protégées et notre justice ridiculisée.

 

Je ne me réjouis pas, j’ai peur du jour où les honnêtes citoyens se réveilleront.

Menotes à la poubelle !!!.gifOuverture.gif

 

Soutenez ou devenez membre,

UNE CAMPAGNE ELECTORALE COUTE TRES CHER! TOUTE CONTRIBUTION SI MINIME SOIT-ELLE EST LA BIENVENUE!

Et pourquoi pas être sur une liste électorale.

Cliquez ci-dessous :

http://federationdesnationalisteswallons.skynetblogs.be/

 

 

11:28 Écrit par résistant & Vérité | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

24/01/2012

justice ,vous avez dit justice ???

Gifs TOUT LES BLASONS.gif

 

Il faut savoir qu'en Belgique la probabilité est la même qu'en France.

 

Chères amies,chers amis,

Comme promis, votre signature du Pacte 2012 nous a permis de réaliser en quelques semaines de vraies avancées pour une meilleure Justice en France (voir nos dernières actions en bas de ce message).

Mais nous sommes encore loin du compte, car les problèmes de justice et d'insécurité sont en train de prendre des proportions angoissantes : le gouvernement annonce aujourd'hui que le nombre de cambriolages a augmenté de 17 % en France en 2011.

17 %, cela peut sembler raisonnable... sauf quand vous savez qu'il se commet 200 000 cambriolages de résidence principale chaque année en France.

Une augmentation de 17 % représente donc... 30 000 cambriolages en plus en 2011, par rapport à 2010 !!!

C'est E-N-O-R-M-E. Cela signifie pour vous le risque d'être victime à votre tour, car un cambriolage est commis toutes les 2 minutes en France, nuit et jour, toute l'année.

Mais surtout, le phénomène le plus inquiétant est l'augmentation des home-jackings : des cambriolages au cours desquels les occupants (vous et votre famille) sont ligotés, frappés, parfois même torturés et tués par les « cambrioleurs », qui s'avèrent la plupart du temps être des multi-récidivistes.

Le 10 janvier 2012 a encore eu lieu dans les Yvelines ce que la presse a appelé « un cambriolage ultra-violent » (Le Parisien du 11/01/2012) :

« Les victimes ont été ligotées puis frappées par un ou plusieurs individus qui se sont introduits chez eux au milieu de la nuit. La femme, âgée de 85 ans est décédée et le pronostic vital de son mari de 74 ans, qui a été hospitalisé, est engagé, a précisé une source proche du dossier.

 

"Leur habitation a été retournée par le ou les malfrats. Vu l'état des lieux et la violence des faits, il est presque certain que les malfaiteurs étaient plusieurs sur place". (...) La femme a été retrouvée morte mercredi matin. "Son mari était à côté d'elle quand il a été découvert. Il n'est pas décédé mais son état est très préoccupant ».

 

Car c'est bien cela le risque de se faire cambrioler : non seulement cela vous coûte, en moyenne, 5 000 euros de réparations et rachat d'objets, mais, ce qui est bien pire, c'est le risque que vous courrez, ainsi que vos proches.

De plus en plus, vous risquez de vous faire passer à tabac ou pire par les personnes qui s'introduisent chez vous.

Mais faut-il s'en étonner ?

A vrai dire, non, quand on sait la manière dont la Justice traitera ces délinquants si, par chance, ils étaient identifiés puis retrouvés (dans 85 % des cas, ils ne sont jamais retrouvés).

Rendez-vous bien compte que les cambrioleurs ne subiront dans la plupart des cas aucune sanction réelle. Au mieux une peine de prison avec sursis ou un « travail d'intérêt général » de quelques jours dans une « association ».

Même les plus dangereux, condamnés à de la prison ferme, ne passeront généralement pas un seul jour en prison grâce aux « aménagements de peine » devenus systématiques. « Aménagement de peine » veut dire qu'ils repartent libres, tout au plus avec un bracelet électronique à la cheville (objet de fierté dans de nombreux gangs).

Aucune mesure de dissuasion, ni même de neutralisation efficace n'est envisagée en général.

C'est peut-être difficile à croire si vous avez fait, personnellement, l'expérience de la rigueur des autorités, pour des questions de code de la route par exemple.

Mais c'est pourtant la réalité de ce qui se passe en France. Si vous en doutez encore, je vous encourage fortement à voir la vidéo suivante (pour voir la vidéo, cliquer ici).

Bonne écoute !

Laurence Havel

PS:L'agenda des principales actions que nous menons cette quinzaine:

Mardi 7 janvier : conférence de presse à l'Assemblée nationale avec le député Christian Estrosi pour sa proposition de loi améliorant considérablement le droit des victimes

Mercredi 18 janvier : réunion publique exceptionnelle à Nantes, un an après la mort tragique de Laëtitia Perrais (plus de 300 personnes inscrites)

 

Lundi 23 janvier : grand colloque de droit pénal au Sénat, notamment sur la question de la garde à vue, en présence de magistrats, d'avocats et de professeurs de droit

 

Institut pour la Justice - 140 bis, rue de Rennes - 75006 Paris
www.institutpourlajustice.com - www.publications-justice.fr

 

 

08:27 Écrit par résistant & Vérité | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

20/01/2012

PETIT RAPPEL ET DEPUIS ???

2504831327095943-ZKwK.gif

La Wallonie tremble et saigne depuis belle lurette.

 

225px-Flag_of_Wallonia.svg.png

LA WALLONIE N’EST PAS LA SICILE

 

La Wallonie ne vaut pas plus que la Sicile !

Titre de l’article de Monsieur Gérard Deprez dans le quotidien Métro du 04.02.08.

La réponse à cet article, parue dans le mensuel « LE BASTION  « numéro 120 de mai -juin 2008, republiée ce jour, dans le but de démontrer l’inefficacité des responsables politiques qui prétendent gouverner en bon père de famille.

Depuis, trois années sont passées sans une réelle prise de conscience des politiques pour opérer un vrai changement de cap pour remettre sur rails la Wallonie.

Bien au contraire, les crises financière, économique et sociale, les problèmes institutionnels, l’absence de gouvernement de plein exercice et maintenant les  mesures drastiques du nouveau gouvernement, plongent les citoyens dans une pauvreté digne des temps obscurs du Moyen- Age.      

La comparaison de Monsieur Gérard Deprez  est absurde, voire stupide, mais n’étonne pas.

La Sicile à l’inverse de la Wallonie, n’a jamais été dotée d’industries lourdes, telles que:

 métallurgie, verreries, exploitation  minière, etc., ni d’un réseau de voies navigables et autoroutier, pas plus d’une position géographique au centre de l’Europe, entourée de voisins puissants, d’un climat océanique tempéré à forte pluviosité, nécessaire à la prospérité d’une région, comme c’est le cas pour la Wallonie.

Certes, la Sicile pourrait être  dotée d’un plus grand nombre de petites et moyennes entreprises  de production de biens, permettant un vrai démarrage économique et l’éradication du chômage endémique dont elle souffre.

Cependant, sa position au centre de la méditerranée, très éloignée des marchés européens, rebute  l’investisseur national et étranger. La faiblesse de la Sicile réside, aussi, dans son statut de région  autonome, donnant libre cours à la corruption et à la criminalité organisée au plus haut niveau.

Ce sont là des handicaps sérieux, mais surmontables à la condition d’une volonté politique sans faille.

Faut-il, dès lors, conclure que la Sicile restera pour toujours une région dans une totale précarité ? Il est à espérer que non, pour le bien-être de ses habitants. En somme, la Sicile n’a rien, la Wallonie a  tout…enfin avait tout ! Et, au contraire de la Sicile, la Wallonie ne peut se prévaloir de circonstances atténuantes pour le démantèlement de son économie.

Durant, plus d’un siècle, la Wallonie a été le moteur économique dont l’ensemble de la Belgique a bénéficié. Pendant cette période de prospérité, elle a réalisé de grands travaux : aménagement des ports d’Anvers, d’Ostende, le terminal gazier, le canal Albert, le  canal Charleroi – Bruxelles,   le cinquantenaire, l’exposition universelle de 1958, le premier chemin de fer en Europe continentale et plus tard, un réseau autoroutier, des centrales électriques, nucléaires et tant d’autres réalisations.

La Belgique, grâce à la Wallonie était respectée et enviée de par le monde.

Maintenant, la Wallonie n’est que l’ombre d’elle-même. Le déclin a débuté dans les années soixante, suite à l’incompétence des politiques qui se sont succédées depuis cette époque et  encore aujourd’hui. L a Wallonie est malade, elle est sous perfusion.

Les fonds européens, pour enrayer la maladie, ont été gaspillés  à des réalisations de prestige. Quel gaspillage ! La maladie s’aggravant de jour en jour, la Wallonie en est, maintenant, au stade des soins palliatifs.

Le « plan Marchal «, aux moyens financiers  limités, dont les perspectives restent lointaines et aléatoires, ne sortira pas la Wallonie de sa léthargie, et, si rien ne change, la Wallonie mourra ! Le marasme économique est d’une telle dureté qu’il dépasse l’entendement humain.      

Dès lors, comparer la Wallonie à la Sicile relève de la pure stupidité. Il s’agit d’une haute trahison à l’égard des wallons et wallonnes, qui ont été dépossédés, depuis des décennies, d ’une importante partie des structures industrielles et commerciales, pourtant, nécessaires à la prospérité  d’une nation.

La frontière linguistique, le fédéralisme, un gouvernement pour chaque région, sont le prélude à l’éclatement de la Belgique. Ce pays jouissait d’une excellente réputation, d’une crédibilité indéfectible, il est devenu, maintenant, la risée du monde par l’incurie manifeste des politiques en place.

La condition sine qua non à l’entrée dans l’Union Européenne, de pays comme la Pologne, la Roumanie, etc. aurait été de procéder, au préalable, à de profondes réformes socio-économiques, pour aboutir dans ces pays, à la parité salariale et sociale, de manière à éviter, ainsi, l’immigration des travailleurs de l’Est vers l’Europe occidentale, déjà mal en point économiquement.

Cet aspect est encore aggravé par l’arrivée, de plus en plus massive, d’extra-européens. Cette immigration est favorisée par certains partis, dans un but purement électoraliste, sans se soucier des conséquences sociales et économiques que cela engendre.

C’est la raison pour laquelle la loi permettant l’obtention de la nationalité belge a été assouplie. L’objectif est de compenser l’électorat belge, qui exacerbé par l’inertie  des politiques successives, prend, de plus en plus conscience, qu’il y a d’autres voies pour solutionner les problèmes de notre société.

Le laxisme de la Justice vis-à-vis des malfaiteurs, accroît  l’insécurité des gens et des biens, ainsi que le découragement des forces de l’ordre, qui se rendent compte de l’inutilité des efforts  fournis.

L’état désastreux de nos routes, autoroutes, la saleté de nos villes, les dégradations commises aux infrastructures d’intérêt général, le coût exorbitant des énergies et des denrées alimentaires, des soins de santé, les pensions en danger, l’enseignement général et la formation professionnelle sont inefficaces,  les délocalisations, les licenciements abusifs, tout cela démontre à quel point le système ultralibéral est pourri.

Se vouloir multiculturel lorsqu’il n’y a pas de multi-emplois, de multi-logements, pour ne citer que ces deux aspects de la situation chaotique dans laquelle nous vivons depuis des années relève de l’inconscience !

Vouloir ou devoir encore accueillir des soi-disant demandeurs d’asile ou des détenteurs d’une prétendue haute qualification est une injure à nos concitoyens au savoir- faire séculaire. La pénurie de travailleurs qualifiés  faisant défaut aux entreprises, résulte d’une  formation professionnelle obsolète. Il faut, donc, sans tarder relever le niveau de notre enseignement, dès lors, il ne sera pas nécessaire de les remplacer par des  gens  d’origine lointaine, se prévalant faussement de connaissances professionnelles, dans le seul but de s’installer chez nous, et, dont, en fin de compte, nous ne saurons pas quoi en faire.               

Les raisons invoquées par l’Europe pour organiser une immigration volontaire légale sont le vieillissement de la population et le déficit de qualifications, qui seraient responsables dans les toutes prochaines années d’une diminution  de près de 40 millions d’actifs en Europe (selon   Mr Gérard Deprez). Cela veut dire qu’il faudra compenser cette diminution par des arrivées massives  d’immigrés.

Or, pour éviter le déferlement de tant de gens d’horizons, de culture, de religion n’ayant aucun rapport avec nos valeurs, il serait plus sage, plus juste, de mettre en place de vraies politiques du travail et des natalités, en donnant aux familles désirant procréer, une aide substantielle, par exemple : la gratuité de l’enseignement, du moins jusqu’à l’âge de 18 ans et un revenu décent, pendant une période de un à trois ans, à l’un des parents désirant élever sa progéniture, ou la prise en charge par l’Etat des frais de garderie.

Les enfants sont l’avenir de la Nation, il est impératif qu’ils soient bien préparés pour affronter les aléas de la vie et donner au pays le meilleur d’eux-mêmes.

 Il va sans dire que la  FNW  s’opposera fermement à toutes dérives mettant en péril l’identité européenne.

On peut se demander quel est réellement l’objectif des politiques actuelles de vouloir nous obliger à accueillir tant d’immigrés d’ici quelques années : 40 millions et puis…  100 millions ?

L’objectif serait-il de remplacer la population européenne devenue trop exigeante dans ces revendications pourtant légitimes, pour une vie meilleure ?

Il est à craindre que le 21e siècle ne devienne le plus dur de l’histoire de notre continent, en effet, le passé nous démontre clairement que des populations hétérogènes ne peuvent cohabiter, sans devoir à un moment donné, en découdre.

Les défis pour la FNW sont immenses :

1.     Assurer le plein emploi

2.     Une harmonisation sociale et salariale

3.    une aide substantielle aux familles désirant procréer

4.    Un enseignement et formation professionnelle en adéquation avec les technologies nouvelles et méthodes de travail en constante évolution.

5.    Permettre  au tiers-monde l’autosuffisance alimentaire et médicale, notamment…

Par manque d’eau potable, de nourriture, de soins médicaux, 60 millions de personnes meurent chaque année.

L’ampleur de ce désastre humain est un génocide permanent, un crime contre l’humanité, totalement impuni, au nom du profit.

Pourquoi les holdings pharmaceutiques ne donnent-ils pas une heure par jour de leurs productions de médicaments aux pays du tiers monde ?

Pourquoi des millions d’hectares de terre sont cultivés à des fins industriels au lieu de produire des denrées alimentaires ? Des pourquoi, il y en a à profusion et c’est la raison pour laquelle le monde ne tourne pas rond ! De 120 à 150 millions d’enfants dans le monde sont totalement abandonnés, constituant des proies faciles pour des recrutements à des fins peu louables, drogue, terrorisme, etc.

Il ne plaît à aucun individu de quitter son pays par suite de contraintes économiques, aussi, il est de notre devoir de venir en aide à la détresse humaine, là –même où elle sévit, afin que chaque personne vive dignement sur sa propre terre, sa culture, sa religion, et coutumes.

La  FNW mène le combat politique avec force et détermination pour le bien-être des wallons et wallonnes.

Salvatore RUSSO

CONTACT :       GSM              0473/ 38 87 74

                           E-MAIL          srusso@hotmail.be

 

 

09:56 Écrit par résistant & Vérité | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

19/01/2012

AMICI ITALIENS,ITALIENNES,

Gif italiens belges.gif

 

CARISSIME ITALIANE, CARISSIMI ITALIANI,

 

LA  FEDERAZIONE DEI NAZIONALISTI  WALLONS  SI PREOCCCUPA  ANCHE  DEGLI ITALIANI VIVENDO IN BELGIO. COME LO SAPETE GIA  QUESTO PAESE SUBISCE UNA CRISI ECONOMICA  E SOCIALE SENZA   PRECEDENTE NELLA SUA STORIA. MOLTISSIMI COMPATRIOTI CI ESPRIMONO LE LORO INQIETUDINI  PERFETTAMENTE LEGITIME IN MATERIA DI LAVORO, DI SANITA, DI SICUREZZA DELLE PERSONE E DEI BENI E SOPRATUTTO LE PENSIONI, DONDE LA GRANDE INCOGNITA  SI PROFILA  ALL’ORIZZONTE DEL 2015. LO STATO BELGA SARA ANCORA IN MISURA DI PAGARE LE PENSIONI NEL FUTURO ?  SE, LA SITUAZIONE NON AMELIORA AL PIU PRESTO, IL PERICOLO ESISTE.

LA COMUNITA  ITALIANA, CON  IL SUO LAVORO, I SACRIFICI,  IL RISPETTO DELLE LEGGI  E COSTUMI, SI E CONSACRATA SENZA RITENUTA E ESIGENZA  PARTICOLARE ALLA PROSPERITA DEL BEGIO. ESSA, BEN PRESTO, E STATA INTEGRATA DAL POPOLO BELGA CON GRANDE RICONOSCIMENTO E GRATITUDINE, PER IL SUO COMPORTAMENTO ESEMPLARE. GLI ITALIANI CONSIDERANNO  IL BELGIO LA LORO SECONDA PATRIA.

IL GOVERNO ITALIANO RICEVEVA PER OGNI LAVORATORE UNA QUANTITA DETERMINATA DI CARBONE, IN COMPENSO  DEI MIGLIAI DI GIOVANI UOMINI EFFETTUARE UN LAVORO DONDE EGLI CONOSCEVA  PERFETTAMENTE IL PERICOLO. MOLTISSIMI GIOVANI SONO STATI VITTIME DELLA TERRA E MOLTISSSIMI ALTRI  VITTIME AL SEGUITO DI MALATTIE ATROCI.  AL PRINCIPIO GLI ITALIANI FURONO OBLIGATI DI VIVERE NELLE BARACHE OCCUPATE PRECEDENTEMENTE DAI PRIGIONIERI TEDESCHI. I POCHI BENI DEGLI ITALIANI RISULTANO DAL SUDORE DEL LORO LAVORO, E MERITO INDISCUTABILE E NESSUNO POTRA DIRE IL CONTRARIO. OGGI LA SITUAZIONE  E TUTT’ALTRA : IL BELGIO NON E PIU IL BELGIO ! E  DOVERE DELLA FNW  DI RENDERE AL PAESE, PARTICOLARMENTE ALLA WALLONIE, LA PROSPERITA PERDUTA A CAUSA D’UNA POLITICA TOTALMENTE NEFASTA  AGLI INTERESSI DEI CITTADINI.

 VI INVITO TUTTE, TUTTI, D’AVER FIDUCIA IN ME, SONO UNO DI VOI, LONTANO COME VOI DALLA MADRE- PATRIA.

ALLE ELEZIONI COMUNALI D’OTTOBRE 2012-CHARLEROI, VOTATE SALVATORE RUSSO.

VI ASSICURO DEL MIO IMPEGNO A DIFENDERE I VOSTRI INTERESSI.  

RINGRAZIAMENTI  E SALUTI DISTINTI.

SALVATORE RUSSO, SEGRETARIO GENERALE DE LA FNW, DISTRETTO DI CHARLEROI

CONTATTO :         GSM            0473/38 87 74

                                E-MAIL        srusso@hotmail.be

CONTATTATEMI  ANCHE  PER PROBLEMI SOCIALI IN BELGIO E IN ITALIA ALLA :

ASSOCIAZIONE CULTURALE FAMIGLIE ITALIANE.                    

 

06:40 Écrit par résistant & Vérité | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

17/01/2012

L'INDIGNATION QUI REVOLTE

225px-Flag_of_Wallonia.svg.pngOuverture.gif346527330.3[1].gif
podcastCliquez sur le média pendant votre lecture (petit carré vert)

 

 

Je suis fatigué. J'ai 65 ans. J'ai travaillé, à la SNCB, réussi ma carrière.
Mais je m'aperçois que tout va de travers de plus en plus chaque jour. 
Les semaines de travail étaient longues sans 35 heures.

C'était comme ça, on ne s'en plaignait pas vraiment.

 Je n'ai pas hérité de biens substantiels ; 
ma position professionnelle et sociale ne m'a pas été donnée non plus, j'ai travaillé pour ça.

Au soir de ma vie, je suis fatigué.

- Je suis fatigué de m'entendre dire que je dois partager ce que j'ai avec des gens sans honnêteté.


- Fatigué de constater qu'en permanence nos gouvernements,de quelque bord qu'ils soient, me prennent de l'argent pour donner à des gens trop paresseux pour travailler.

 Bien sûr je veux bien aider ceux que le sort a brutalement frappés:chômage, maladie grave. Mais ce n'est pas le cas de la majorité des personnes concernées.

- Je suis fatigué de m'entendre rappeler combien la Belgique va mal,par la faute bien sûr de la droite (MR), et aussi des socialos P$ (ou apparentés CDH,Ecolos), des millionnaires comme …..Sans les nommés!!

 

- fatigué de recevoir des leçons de ceux-là mêmes, qui appellent de leurs voix une Belgique ouverte à tous alors que tant d'entre eux résident à l'étranger pour ne pas payer leurs impôts.

Dans quelques années, si l'on continue à les suivre comme on le fait déjà, nous aurons :

 

L'économie d'un pays sous développé,

 

La liberté de la presse de la Chine,

 

La violence du Mexique,

 

Et la même intolérance que l'Iran.

 

- Je suis fatigué du comportement hégémonique des syndicats qui ne représentent plus grand monde mais n'hésitent pas à paralyser tout le pays pour satisfaire des intérêts purement corporatistes, pour beaucoup hors du temps,sans aucun souci du bien de la collectivité.

 

- Je suis fatigué que notre tolérance vis à vis des autres cultures nous amène à considérer comme normal que l'Arabie Saoudite finance chez nous des mosquées, où l'on prêche la haine de l'Occident, avec les subsides qu'elle tire du pétrole, alors qu'elle proscrit sur son sol la construction d'églises et synagogues.

- Je suis fatigué d'entendre à longueur de temps que je dois diminuer mes émissions de CO2 parce que c'est «bon pour la planète»,alors que la Chine inaugure deux à trois centrales thermiques par semestre.

 - Je suis fatigué de m'entendre dire que notre tradition d'asile nous oblige à accepter tous les miséreux de la planète et à payer pour eux, même quand ils sont clandestins ou n'ont jamais travaillé ni cotisé un centime chez nous. 

  -je suis encore plus fatigué de constater que nos personnages politiques, de droite comme de gauche, trouvent apparemment ça très bien puisqu'ils ne font rien pour y remédier quand ils sont au pouvoir, ou approuvent quand ils sont dans l'opposition.

- Fatigué de devoir payer des impôts fonciers largement augmentés alors qu'on s'est privé pour payer notre maison et maintenant on paye un loyer pour l'état !

 - Et je suis aussi, fatigué de ne pouvoir plus sortir en toute sécurité dans mon propre pays ! 

– Et je suis plus que très, très fatigué, quand je vois des collègues agressés des services publics SNCB ,TEC, METRO  et même les services de secours, les forces de l’ordre ect….

Je suis heureux d'avoir 65 ans. Je ne verrai pas le Monde que nous préparons consciencieusement par veulerie pour nos petits enfants.

 Et je plains sincèrement nos descendants.

Un père indigné !!

Je suis content d’être vieux.

Bonne année quand même.

 

Vanhal Claudy  

 

 Un simple citoyen de la province de Namur qui a choisis son camp avec de vrais patriotes , digne de confiancequi EUX possèdent un certificat de casier judiciaire vierge.

 

Et si vous pensez comme moi alors envoyez ce texte à tous ceux qui pensent comme nous.

 

Touche pas à mon pays.jpg

 

10:25 Écrit par résistant & Vérité | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

16/01/2012

Bravo aux Carolos présents à la réunion de la FEDERATION DES NATIONALISTES WALLONS

225px-Flag_of_Wallonia.svg.png                      Diapositive2.JPG

 

 

Une réunion citoyenne de la FNW, présidée par Salvatore Russo, Secrétaire Général, a eu lieu ce samedi 14 janvier à Charleroi.
De nombreux militants et sympathisants étaient présents.
 
La thématique de l'insécurité exponentielle régnant au quotidien à Charleroi a été la préoccupation majeure de l'assistance.
Il a été décidé à l'unanimité d'appliquer une vraie tolérance zéro permettant aux Carolos de vivre, de travailler, sans ressentir la peur d'être agressé à tout moment et en tout lieu de jour comme de nuit.
 
Les Autorités Communales  ne prennent aucune mesure pour éradiquer la saleté de la Ville, pour remédier à l'état désastreux des routes, 
notamment, les rue du Roton, bayemont, Cayauderie etc., 

et les abords des logements sociaux, rue Chausteur (chemin d'accès), et CasimirLambert ( éclairage ).

 

Un constat affolant c'est le nombre de logements non occupés dans les habitations sociales oû la mixité n'a même pas commencé ( mélanger les gens défavorisés  aux classes moyennes, pour éviter les ghettos )   
 
La
FNWs'engage à procéder à un état des lieux de l'ensemble des logements dits '' sociaux '' et de l'ensemble du réseau routier de Charleroi et d'y effectuer toutes les réparations et manquements nécessaires.
 
Il a été décidé de lancer, dès à présent, la campagne pour les élections communales et provinciales d'octobre 2012.
 
La priorité des priorités est de rendre à notre Ville de Charleroi l'envie d'y vivre.
 
Salvatore Russo
Secrétaire Général
Contact                0473/38 87 74
E-email                  srusso@hotmail.be 

 

20:36 Écrit par résistant & Vérité | Lien permanent | Commentaires (1) |  Facebook |

A LA DROITE DU PEUPLE,POUR ET AVEC LE PEUPLE avec la FEDERATION DES NATIONALISTES WALLONS

 NI GAUCHE,

 NI DROITE,
 MAIS A LA DROITE DU PEUPLE,     

 AVEC ET POUR LE PEUPLE.  
 

FEDERATIONS DES NATIONALISTES  WALLONS

 

Diapositive2.JPG

 


 
 

AUX COMMUNALES D'OCTOBRE 2012 - A CHARLEROI

 

Chères Wallonnes, Chers Wallons,

La Ville de Charleroi n’est plus que l’ombre d’elle-même, son statut de Ville criminogène par  excellence n’est point usurpé. De jour, comme de nuit, qui ose encore se déplacer  sans ressentir  la peur au ventre d’être agressé même en….pleine rue ?  La menace est permanente, la répression inexistante !

Les médias subventionnés  avec les deniers publics sont muselés, l’information  ne reflète pas la réalité, le nombre et la gravité des méfaits. La Justice et les services sensés  protéger les citoyens sont,  eux- aussi, manipulés.

La Démocratie est confisquée, il est à craindre la mise en place de mesures drastiques dépassant l’entendement humain, dont seuls les citoyens en supporteraient les conséquences : perte de l’identité, de l’indépendance, de toutes les libertés, individuelle, familiale, de libre  entreprise,  etc. 

La Wallonie est appauvrie, elle perd, de plus en plus, de droits, de privilèges et acquits sociaux, durement gagnés par le sang de ses aînés.

Nos budgets sont grevés de taxations, de prélèvements en tous genres  à tel point qu’une grande partie de la population n’a plus accès à des soins corrects et une nourriture de qualité. Les enfants en sont privés, l’instruction est nivelée par le bas et de surcroît certains élèves sont obligés de suivre les cours dans des classes sans chauffage ! Incroyable mais vrai !!! Pour les jeunes et moins jeunes l’ espoir  de trouver un emploi relève du parcours du combattant, des vies sacrifiées, anéanties et paradoxe  des paradoxes le nouveau gouvernement s’acharne, encore, contre les plus démunis !!!

C’est de la folie, c’est à n’y comprendre plus rien. Les citoyens se poseront des questions : qui  sommes  - nous ? Que  comptons-nous pour ceux et celles qui nous gouvernent ? Rien ? C’est un drame humain dans sa plus brutale réalité.     

La FNW ne cesse depuis des décennies de mettre en garde les partis  traditionnels autoproclamés ‘’démocratiques ‘’ PS, MR, CDH, ECOLOS que la politique socio-économique insensée, menée par les gouvernements successifs serait, tôt ou tard, un désastre majeur pour la Belgique et pour la Wallonie en particulier. Ces partis n’ont jamais tenu compte de nos avertissements de remettre sur rails, de toute urgence, l’économie wallonne. Bien au contraire, les crises financière, socio-économique, les problèmes institutionnels, l’absence de gouvernement de plein exercice et maintenant les mesures drastiques du nouveau gouvernement plongent une grande partie de la population dans une misère digne des temps obscurs du Moyen- Age. 

Par l’incurie des politiques le désastre est maintenant amplement dans de nombreux  foyers wallons, les chômeurs et même  dans les foyers  de ceux et celles qui peuvent  encore se prévaloir de la chance d’avoir un emploi. L’austérité touche de plein fouet  la population  et pour combien de temps encore ? Certainement pour une très longue période.

Nous-mêmes, nos enfants, leurs enfants, devant supporter le remboursement de la dette publique actuelle de 350 milliards d’euros qui devient explosive chaque jour, pour faire face à des dépenses inutiles, dans un  contexte socio-économique très difficile. Que faire, pour éviter  de tomber  encore davantage dans la pauvreté ?

1)  fermer la fenêtre par laquelle l’Etat  jette notre argent, c’est la condition sine qua non, si, nous voulons nous en sortir.

2) assurer le plein emploi.

3) une harmonisation  salariale et sociale.

4) une aide substantielle  aux familles désirant procréer.

5) un enseignement et formation professionnelle en adéquation avec les technologies nouvelles et méthodes de travail en constante évolution.

6) application d’une vraie tolérance zéro, pour la sécurité des personnes et des biens, particulièrement  dans l’entité de Charleroi où le vandalisme, et les dégradations règnent  au quotidien.

7) application des énergies durables et renouvelables pour, enfin,  se libérer des producteurs d’énergies actuels pratiquant des prix exorbitants.  

 Electrabel et Belgacom versent à l’Etat un pactole de 650 millions d’euros par an.  D’où vient tout cet argent ? De la surfacturation des énergies et des télécommunications !  Le CEO de Belgacom et tant d’autres, en moindre mesure, mais, pas à plaindre, est l’homme le plus grassement payé du pays avec une rémunération de 2,2 millions d’euros  par an, soit, 183.333 euros/mois, soit en anciens francs 7.395.635/mois !!!

A la question d’un journaliste à Madame Laurette ONKELINX, sur cette rémunération,  scandaleusement élevée, sa réponse fût : Belgacom est une entreprise performante, il est donc normal de récompenser son dirigeant. Performante ? Oui, c’est incontestable, mais, elle n’a pas dit

ce  qu’elle aurait dû dire : Belgacom est  performante suite à des télécommunications les plus chères d’Europe,  n’oublions pas que Belgacom verse à l’Etat un dividende de 400 millions d’euros par an !

Electrabel et Belgacom sont les collecteurs des taxes indirectes pour le compte de l’Etat !!!

L’Etat est, donc, le premier  responsable de la cherté des services rendus aux citoyens et sa lutte contre la pauvreté n’est autre que de la poudre aux yeux !!! A quoi cet argent sert-il ? A des créations  d’emplois, non. A  la réduction de la dette publique, non. A un fonds de réserve pour les pensions ?  non et encore non, etc. Mais alors à quoi  cet argent sert-il, en définitive ? La question n’est pas de savoir à quoi, mais plutôt  à qui cet argent sert-il ?

Le laxisme,  l’irresponsabilité   des politiques sont  incompréhensibles, aujourd’hui près de deux millions de citoyens sont totalement précarisées, totalement marginalisés et demain combien seront – ils, 3 millions ou plus ?

 Les agences de notations n’en finissent pas de dégrader la Belgique et les spéculateurs se régalent que le pays, au lieu de réduire la dette  l’augmente sans cesse. Comment   peut - il en être autrement avec des engagements  politiques  et économiques  irréfléchis de les dénoncer, sans  se rendre ridicules aux yeux et oreilles, de tous ?

 La FNW ne rentre pas dans de telles considérations puériles  parce qu’il s’agit de l’avenir  de la Wallonie, de son redressement  ou  de sa décadence irréversible, si, la situation reste en l’état.

La FNW  prendra, donc, toutes les dispositions  en matière d’une  réduction drastique de la dette pour qu’en enfin la Wallonie respire à nouveau.

Chères Wallonnes, Chers Wallons, bien d’autres situations seraient à évoquer, mais, celles-ci démontrent combien le marasme est grand et grand serait le travail pour remettre de l’ordre dans ce chaos, si,  les citoyens nous donnaient  le mandat d’agir en conformité des intérêts  

 Wallons. La FNW s’y engage pleinement -  faites – nous  confiance. La FNW est pour la démocratie sociale contre la démocratie capitaliste qui opprime le peuple. Ensemble brisons le cordon sanitaire décrété contre nous pour nous empêcher de mettre en place une vraie justice sociale.

L’UNION FAIT LA FORCE,  NOTRE DEVISE NATIONALE, PLUS QUE JAMAIS D’ACTUALITE !

C’EST MAINTENANT, IL EST ENCORE POSSIBLE DE RETROUVER LES VRAIES  VALEURS DE NOS AIEUX, DEMAIN IL SERA TROP TARD !  NE VOUS FAITES PAS MANIPULER. OSEZ LE CHANGEMENT.

AUX ELECTIONS COMMUNALES, PROVINCIALES   VOTEZ   SALVATORE RUSSO, UN HOMME DU PEUPLE,  INTEGRE, SOUCIEUX DU BIEN-ETRE DE SES SEMBLABLES.      

AIDEZ-NOUS, REJOIGNEZ-NOUS DANS NOTRE COMBAT POUR AFFIRMER NOTRE VOLONTE DE RELEVER LA WALLONIE DEPUIS TROP LONGTEMPS SOUS LA HOULETTE DE PARTIS RESPONSABLES DE SON DECLIN.

FAITES UN DON, SI MINIME SOIT-IL, IL SERA LE BIENVENU. COMPTE IBAN BE13 9794 3565 9539  BIC ARSPBE22  au nom de la FNW, Rue des Bergers, 223   4000  Liège.   

 ITALIANI, ABBIATE FIDUCIA IN ME, PARTICIPATE ANCHE VOI ALLE ELEZIONI D’OTTOBRE 2012. CON IL LORO LAVORO, TANTI SACRIFICI, IL RISPETTO DEI VALORI, I NOSRTI PADRI HANNO SALVATO L’ECONOMIA  DEL BELGIO, ADESSO STA A NOI, NUOVE GENERAZIONI DI SALVARLO UNA SECONDA VOLTA.

Salvatore Russo,  Secrétaire Général,      Contact : 0473/38 87 74    

E-mail : srusso@hotmail.be

   

 

 

 

 

07:44 Écrit par résistant & Vérité | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

15/01/2012

FEDERATION DES NATIONALISTES WALLONS - A LIRE

225px-Flag_of_Wallonia.svg.png

 

 

 

 Diapositive2.JPG

 

 

 

 

Bien avant la Cour des comptes

 

Le Landerneau du Parlement wallon a été agité cette semaine par le dépôt du rapport annuel de la Cour des Comptes. Des discussions houleuses ont eu lieu avec un M.R plus qu'accusateur!

L'objet principal du débat a été que la Cour des Comptes épingle sérieusement la gestion des 5 sociétés régionales des TEC.

La Cour des comptes met en exergue le nombre d'administrateurs et du personnel de haut niveau qui gère les TEC dénonçant le coût ahurissant de  cette multiplication ainsi que des dysfonctionnements dommageables.

Les médias n'ont pas manqué de répercuter cette diatribe entre la majorité PS-ECOLO-CDH et le M.R.
Et pourtant bien avant les observations "2012" de la Cour des Comptes le député Charles Petitjean, chef de groupe du FN au Parlement wallon avait déposé le 15 juillet 2005 une proposition de décret pour unifier les cinq sociétés régionales du TEC en une seule société.

L'objectif de la proposition de décret était d'avoir une gestion uniforme, de diminuer fortement le nombre d'administrateurs, de limiter les membres du personnel à très haut revenu, d'organiser effectivement une stratégie qui réponde à l'attente des usagers.

Cette proposition de décret du député Charles Petitjean a été prise en considération en séance publique du Parlement wallon .Malheureusement elle n'a jamais été mise à l'ordre du jour d'une séance par le président José Happart (PS) malgré les interventions du député Charles Petitjean qui par la suite avait aussi proposé la mise en place d'un service minimum lors des grèves nombreuses des TEC.

En 2005 ECOLO et le MR étaient dans l'opposition. Les deux partis auraient pu soutenir la proposition du député Charles Petitjean afin de régler un problème connu de tous.

Ils ne l'ont pas fait par pure démagogie * !

Comme quoi le FN a des idées avant gardistes, novatrices  ce que taisent les médias!

 

Salvatore Russo

Secrétaire Général de la FNW.

 

 

 *La démagogie est une attitude politique et rhétorique visant à essayer de dominer le peuple en s'assurant ses faveurs et en feignant de soutenir ses intérêts.

Séparation.jpg

 

 

 

Et encore et toujours :

 

http://trends.levif.be/economie/actualite/politique-economique/budget-un-a-deux-milliards-d-effort-complementaire-des-mars/article-4000024218818.htm?nb-handled=true&utm_source=Newsletter-29-12-2011

 

Séparation.jpg

Petit rappel :

 

http://www.dailymotion.com/video/x3npvz_belgique-enfer-ou-paradis-fiscal-1_news

 

http://www.dailymotion.com/video/x3nsmd_belgique-enfer-ou-paradis-fiscal-2_news#rel-page-1

 

http://www.dailymotion.com/video/x3nxnj_belgique-enfer-ou-paradis-fiscal-3_news#rel-page-1

 

 

06:14 Écrit par résistant & Vérité | Lien permanent | Commentaires (3) |  Facebook |

14/01/2012

Le GPS du P$

 

1.jpg

L'invention du G.P.S  socialiste! … 

Guide Pour Socialiste !
A l'école PRIMAIRE des socialistes on apprend les 4 opérations ainsi :
ØL'addition des impôts
ØLa soustraction des revenus !
ØLa multiplication des fonctionnaires !
ØLa division du travail !

Dans le cas qui nous intéresse, un nouveau clan,

Encore un cadeau du nouvel an 2012,

Encore un trou supplémentaire pour les contribuables.

Devinez  de qui creuse encore ?

Diapositive1.JPG

 

 

 

 

 

ET C'EST BIZARRE,  AVEC NOS GROS PROBLÈMES ÉCONOMIQUES ! ! !

Quelle coïncidence ! N'est-ce pas ?

Et bien comme vous ne le savez pas,

Je suis obligé de la divulguer :

C’est l’incurable perceuse de trous.

A t'elle une mouche qui se ballade dans le plafond ???

L'incurable.gifPartout où elle passe,
Nos caisses trépassent.

 

 

 

L'accès aux soins des migrants et des minorités ethniques est insuffisant en Belgique

(20/12/2011)

 

http://www.dhnet.be/infos/faits-divers/article/379529/l-acces-aux-soins-des-migrants-et-des-minorites-ethniques-est-insuffisant-en-belgique.html

 

Le groupe ETHEALTH, composé d'experts en santé, de praticiens, de responsables des ONG et de représentants de l'administration, a été créé à la demande de la ministre de la Santé publique, Laurette Onkelinx (PS).

 

Comment peut-on encore voter pour cette incurable conasse qui brade notre pays ?

Comment peut-on encore voter pour des partis à la solde des allochtones ?

Cependant il n'y a pas lieu de se désespérer parce que, comme l'a dit Margaret Thatcher : «Le socialisme ne dure que jusqu'à ce que se termine l'argent des autres»
ou comme a dit
Winston Churchill : "Les socialistes, c'est comme Christophe Colomb, quand ils partent, ils ne savent pas où ils vont et, quand ils arrivent, ils ne savent pas où ils sont".

Comme dit le peuple ‘’trop de socialisme, amène d’office le radicalisme’’.

Ici encore une démonstration de son entreprise d'attraction d'immigrés,de voix et la création de son nouveau clan dont les citoyens vont en payer les conséquences.

Cesse.jpg

 

 

 

 l'homme 2.jpg

 

"l'avenir appartient à ceux qui se lève tôt" disait-on ???

2005 travailler plus pour gagner plus.

2012 travailler plus pour ne pas gagner moins

Combien de clan ?

http://www.levif.be/info/actualite/belgique/les-12-000-my...

 

 

Et en plus la loi salduz

 

http://www.lesoir.be/actualite/belgique/2012-01-12/16500-avocats-attaquent-la-loi-salduz-889773.php

 

 

 

de mieux en.jpg

 securedownload[9].gif

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

tout baigne.jpg

 

15:58 Écrit par résistant & Vérité | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

12/01/2012

Belgique / France Ecolo/P$ choux vert et vert choux.

 

Pastèque.jpgDelanoë et Joly choux vert et vert choux .

Non pour l'UMP et le PS ? bizarre voir ci dessous.

http://www.dailymotion.com/video/xdze67_b-delanoe-jours-feries-musulman-et_news

 

 

http://www.ladepeche.fr/article/2012/01/12/1259070-eva-jo...

 

 

Joli !

       Comme d’habitude :

Ce matin, au lever, j’ai écouté les infos.

Et une fois de plus, j’ai trouvé, l’occasion de me réjouir !

Candidate à l’Élysée, EvaJoly a fait au Bataclan ce 11 janvier quelques propositions dont celle d’accorder un jour férié lors des fêtes de l’Aïd et de Kippour pour les musulmans et les juifs.

Ce qui suppose un fichier discriminatoire des pratiques religieuses des Français.

Aucun gouvernement de droite n’a jamais imaginé un tel stratagème pour pister ses citoyens !

 

Si cette proposition passe, je me déclarerai israélite et musulman et toc 2 jours de congé. Cela m’amène à me poser une question, si dans un couple, le mari se déclare musulman et sa femme israélite, quid des enfants ?

 

Sur base des fichiers des pratiques religieuses, je propose qu’en ’’échange’’du jour férié accordé aux musulmans et israélites, on leur demande de travailler un jour férié chrétien, évitant de cette manière de rétribuer des travailleurs à taux majoré (économie pour la société).

On peut aller plus loin et attribuer le congé ‘’dominical’’ le vendredi aux musulmans et le samedi aux israélites (ding, ding, ding dans la tirelire).

Voilà comment réaliser de solides économies.

 

Parmi toutes les propositions du 11 janvier de la candidate verte, je ne vois aucune préoccupation écologique.

Il me revient une boutade des années 90 :

Les écologistes c’est comme les pastèques, vert dehors, rouge dedans.

Demain matin,je ne manquerai pas d’écouter le journal,reflet de la connerie humaine ou de la démagogie des politiques !

 

Une copie conforme de Delanoë

 

 

Pauvres amis Français, décidément les mêmes

politicons qu’en Belgique.

 

 

 

  ri  Un Belge wallon ami des Français

 

Note

Cher, il faut apprendre à lire.

Pas de discrimination raciale, pas de fichier,mais où va t'on ?

Dans un pays démocratique, éventuellement d’accord pour un congé l'un et l’autre, mais pour tous,et sans toucher aux acquis.

Vous voulez un fichier comme les SS en avait un ?

Allons revenez sur terre là.

 

 

 

14:28 Écrit par résistant & Vérité | Lien permanent | Commentaires (1) |  Facebook |

10/01/2012

Avis de décès

 

Charles Pire.jpg

Né le 19 décembre 1941 à Mont-sur-Marchienne

Décédé le 10 janvier 2012 à Charleroi.

Charles Pire, docteur en droit, employé puis courtier en assurances, est président de l'arrondissement de Huy du Parti social-chrétien de 1978 à 1991 puis de 1999 à 2001, ainsi que de la section du PSC de Villers-le-Bouillet. Il était député wallon du Front National de juin 2004 à juin 2009.

Voir :

http://fr.wikipedia.org/wiki/Charles_Pire

Nous avons été prévenus du décès ce jour de M.Charles PIRE,

Suite à une crise cardiaque.

Le comité  du bureau politique,et les membres actifs de la FNWprésentent

leurs sincères condoléances à ses fils et familles.

 

Le comité :

Charles Petitjean –Président (conseiller communal)

charlespetitjeanD@yahoo.fr,

 

Daniel Canivet- Vice-Président (conseiller communal et responsable district de Namur)  d.canivet@netcourrier.com,

 

Salvatore Russo - Secrétaire Général (responsable district de Charleroi)   srusso@hotmail.be,

 

Armand Durand- Trésorier(responsable district de Liège).

armandurand@hotmail.com,

 

L’ensemble du comité, les conseillers communaux et les responsables des districts.

 

 

 

Séparation.jpg

23:55 Écrit par résistant & Vérité | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |