07/07/2012

INSECURITE EN HAUSSE, EMPLOIS EN BAISSE RTBF EN CAUSE

d614a85f4b726d3dc79559658b4bdfbf.gif

INSECURITE EN HAUSSE,  EMPLOIS EN BAISSE

                          RTBF EN CAUSE

 

Le Bureau Politique de la FNW a tenu sa réunion mensuelle à Mons ce samedi 7 juillet sous la présidence de Charles Petitjean.

Un premier constat est que,comme l'avait prévu la FNW, la criminalité est en hausse en 2O11 par rapport à 2O1O.

En Wallonie les régions les plus touchées sont le Hainaut (145.497 faits) et Liège (123.O31 faits).

Plus est un tout récent sondage de la DH détermine que près de 3O% de nos concitoyens ont été victime d'un délit.

La  FNW a déja proposé une batterie de mesures pour s'attaquer à ce fléau dont certaines semblent vouloir être reprises par la nouvelle ministre de l'intérieur sans en retenir les priorités liées à l'immigration.

Une inquiètude ronge la  FNW à savoir la diminution subséquente d'emplois dans le secteur primaire comme la sidérurgie et désormais dans les PME et les TPE où les charges sont un réel obstacle au maintien de l'emploi ou encore à l'engagement.

Par ailleurs la  FNW à la veille des élections communales relève la voracité de la taxation des villes et communes de Wallonie. C'est un facteur important dans la régression du pouvoir d'achat d'un tous et d'un chacun.

En fonction de la situation financière alarmante de maintes communes la  FNW a le sentiment qu'au lendemain des élections d'octobre la fiscalité communale sera revisée en nette hausse.

La  FNW ne peut comprendre, ni admettre, les frais engendrés dans les grandes villes par l'existence de cabinets pléthoriques ,tellement coûteux (traitements,voitures de service, frais de représentation), au seul  service des bourgmestres et échevins.

Le Bureau Politique de la  FNW a par ailleurs entendu le rapport fouillé de son secrétaire général Salvatore Russo sur l'état des intentions de dépots de listes pour les élections communales et provinciales d'octobre se félicitant des espérances, du ralliement d'adhérents et de sympathisants.

Par ailleurs la  FNW ne pourrait admettre d'être exclue des débats politiques organisés par la RTBF alors que d'autres partis sans élus sont invités régulièrement comme le PP et le RWF .

Les élections législatives en France ont démontré d'une façon magistrale comment instaurer un dialogue démocratique en octroyant par les chaînes publiques le même temps de paroles aux multiples partis.

La ministre de l'audiovisuel Fadila Laanan qui évoque régulièrement l'exclusion, la mise à l'écart  serait bien inspirée en prenant à son compte l'exemple de la France au nom de la liberté d'expression.

 Le comité

01:00 Écrit par résistant & Vérité | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.