17/06/2014

BELGIQUE: Le scrutin du 25 mai entaché d’irrégularités ?

2359816702.jpg

Déni de démocratie.jpg

 

La saga pour le recomptage des 21.345 bulletins de vote nuls ou blancs à Charleroi, suite au recours du PTB, n’aura pas lieu sur décision du Parlement wallon, lors de la séance plénière de ce vendredi, alors que la commission de vérification des pouvoirs de l’assemblée avait jugé recevable et fondée la réclamation de ce parti.

 

Ont voté contre le PS et le CDH pour les motifs que le PTB a tardé à introduire le recours dans lequel n’était mentionné aucun élément probant d’irrégularité, lors du dépouillement dans les bureaux de vote.

 

Quant à la présentation tardive du recours, seulement une semaine  après le scrutin, ne devait constituer un prétexte en annulation de la réclamation, étant  un délai nécessaire à l’analyse de l’ensemble des circonscriptions électorales, sachant aussi que les petits partis n’ont pas les ressources humaines suffisantes pour vérifier dans tous les bureaux de vote le bon déroulement du dépouillement, force était de faire confiance, cependant, vu le nombre anormal de bulletins non validés, du jamais vu à Charleroi, des rejets ont pu se produire et donc un recomptage était plus que nécessaire pour rendre justice aux citoyens du bon déroulement des élections dans un pays respectueux des principes et valeurs démocratiques.

 

Le Front Wallon s’estime, lui aussi, victime des innombrables péripéties survenues lors du scrutin à Charleroi. Il s’étonne du résultat dans le district de Châtelet et d’autres cantons et districts, où de nombreux militants et sympathisants lui ont réaffirmé un soutien indéfectible à sa politique.   

 

Le Parlement wallon entame donc une nouvelle législature par un déni de démocratie, il est à espérer, qu’une telle ignominie soit fatale au PS et CDH trop avides de conserver des sièges injustement octroyés.         

 

 

 

09:34 Écrit par résistant & Vérité | Lien permanent | Commentaires (2) |  Facebook |

Commentaires

Nous avons été étonnés aussi du peu (étrangement peu... ) de voix récoltées à Châtelet !!! Sachant que bien des personnes indécises ou révoltées de la politique néfaste des grands partis

ont certainement dû voter en fonction de leur état d'âme et donc pour des partis comme le PTB, le FW ou autres... cela paraît être logique et surtout "légitime" (la France, elle, s'est manifestée dans

son souhait de "changement radical" en votant pour Marine et elle a montré sa volonté de contrer les grands partis traditionnels et y est arrivée, mais tout n'est pas joué, loin s'en faut, car tout est fait

pour placer des bâtons dans les roues de ce parti montant...) Mais sans doute que les bureaux de vote français furent mieux "surveillés" pour un comptage véridique et honnête et surtout conforme aux

desiderata des concitoyens, eu égard à la Belgique ? Sans doute a-t-elle été davantage "démocratiquement correcte" ?

Ceci n'est de nouveau pas étonnant; il est si facile de jouer le jeu de la transparence quand on a les "cartes" en mains... Et les "politiques" de Belgique sont particulièrement habiles pour laisser

croire au jeu de la démocratie alors qu'il s'agit simplement d'une dictature déguisée... accusant de surcroît des partis comme le FW d'être des fascistes en puissance ! Mais qui est qui dans

la réalité des choses ? Comment avoir la certitude de n'avoir pas été floués dans nos choix ??? Par le fait (grave s'il est transgressé) que les présidents de bureaux de dépouillement ainsi que leurs

collaborateurs furent "assermentés" ? Est-ce suffisant pour éviter de telles pratiques ? Sûrement pas !!! Et, y-avait-il autant de bulletins blancs ? Et si oui, que sont-ils devenus ? A quel parti ont-ils été

attribués plutôt qu'annulés ? On peut se poser la question ! Nous pouvons douter de la véritable "honnêteté" des uns et des autres, notre système étant obséquieux jusqu'à la moëlle, mais là encore il

faut le prouver !

Si vous vous estimez dans votre bon droit, dénoncez ces abus !!! Mais ce sera difficile, hélas ! Dans les Flandres c'eut été différent, mais ici c'est le socialisme qui détient toutes les cartes et tout lui semble

permis pour arriver à ses fins. C'est connu, il y a eu tellement de magouilles à Charleroi et environs et par voie de conséquence des nettoyages bien nécessaires, mais que sont-ils devenus ? Ils furent tellement

efficaces que les inspecteurs furent déplacés... et bien entendu tout est rentré dans l'ordre des choses : comme AVANT !

Il n'y a donc vraiment rien d'étonnant à cette situation. Courage, espérons que l'avenir ouvrira les yeux des indécis et manipulés !

Écrit par : un patriote résistant | 04/07/2014

Répondre à ce commentaire

Il y a eu tout azimut des magouilles, aussi bien dans les votes électronique que par bulletins.
La Wallonie est la proie de certains traîtres à notre peuple.
Les Wallons sont frappés d'amnésie , ne s'occupent réellement de politique que les deux mois qui précède les élections, par conséquent ils se laissent bourrer le crâne par certains médias collaborateurs.
Bravo au FRONT WALLON pour les articles, à ces fils d'anciens résistants, à ces anciens du PRL qui n'ont pas voulu suivre ce Mouvement de Riches (MR).
Notre groupe d'ami(e)s vous rejoignons, car nous sommes conscient(e)s de l'étouffement, de l'asphyxie , dont vous êtes l'objet face à des crapules de ce pays malmené.

Écrit par : Ladycommandement | 09/07/2014

Répondre à ce commentaire

Les commentaires sont fermés.