04/07/2014

Benoït Lutgen, l’inconscience personnifiée.

 

Diapositive21.gif

 

Ben Oiiit.jpg

 

Benoït Lutgen,  l’inconscience personnifiée.

 

 

 

Le FW (Front Wallon) s’insurge contre le rejet de la note présentée par l’informateur Bart De Wever pour la formation d’un gouvernement de centre droit.

 

Le « non »  de Benoït Lutgen, Président du CDH à la note de Bart De Wever Président de la N-VA, est le coup de grâce à l’unité de la Belgique.

 

En Flandre l’incompréhension est totale, dans la note il n’y a aucune revendication communautaire qui, pourrait justifier le refus du CDH, au contraire elle est prioritairement axée sur la relance socio-économique, dont la Belgique a besoin, en outre il n’y a aucune limitation dans le temps des allocations de chômage et suppression de l’index.

 

Cette note reflète une volonté d’apaisement des tensions entre les régions pour un réel changement de politique au bénéfice de tous les belges. 

 

L’attitude négative du CDH est, donc,  ressentie par les flamands, les wallons et les bruxellois, comme une provocation lourde de conséquence pour l’unité du pays.

 

Certes, de nombreux points prêtent à discussion, mais refuser aussi brutalement la note de l’informateur prouve que le CDH veut l’éclatement de la Belgique et active un sentiment anti-wallon en Flandre.

 

Pour le FW, il est grand temps d’abandonner le communautaire pour se fixer des objectifs qui doperons le pouvoir d’achat, la création d’emplois privés durables, la remise en selle des classes moyennes, la lutte contre la pauvreté, avec aussi une opposition aux règles nocives édictées par une technocratie irresponsable de l’Union Européenne.

 

Dans le cas contraire le pays pourrait battre le record des 541 jours sans gouvernement avec à la clé, cette fois, la scission pure est simple, plus de fédéralisme, de confédéralisme mais deux Etats distincts.

 

Le blocage actuel est-il imputable au seul CDH ? De toute évidence il y a le PS à la manœuvre qui, veut d’une manière ou d’une autre garder le pouvoir à n’importe quel prix, même celui de l’éclatement du pays.

 

Lutgen, cornaqué par Joëlle Milquet, c’est clair n’a pas l’envergure à mener une politique indépendamment du PS, c’est un parti résolument opportuniste.

 

Le journal Het Laatste Nieuws, titre « La marionnette Lutgen parle par la voix du ventriloque Di Rupo ».

 

Di Rupo doit se rendre à l’évidence que sa politique est un désastre pour le pays, que son temps est révolu.

 

Salvatore Russo

 

Secrétaire Général, FW

 

Wallonia.jpg

 

 

11:19 Écrit par résistant & Vérité | Lien permanent | Commentaires (3) |  Facebook |

Commentaires

Je ne peux hélas que confirmer vos dires. Ces partis (PS et CDH) qui prônaient (avec force si pas avec conviction) hier encore, leur attachement à la Belgique sont à la manœuvre pour le faire mourir. Tous cela pour conserver à tout prix le pouvoir, aux régions d'abord (il va y avoir avec la 6ème réforme de l'état, des tas de place intéressante pour les copains et copines plus quelques cacahuètes pour le CDH qui ne représente plus rien mais profite de la situation pour croire, combien de temps encore, qu'il est encore un parti important), au fédéral ensuite.

Je remarque aussi avec quel empressement on a lâché, sans aucun état d'âme, l'allié d'hier (écolo) pour le remplacer par le FDF qui n'en demandait pas tant. C'est vrai qu'e les écolos ont perdus ces élections mais peut-on dire que le PS et le CDH les ont gagnés ? FRAPPANT DE CONSTATER QUE LES CONNERIES DE WATHELET SONT DEJA OUBLIEES;

Un seul point sur lequel je ne partage pas votre communiqué. Non, Lutgen n'est pas l'inconscience personnifiée. Il est parfaitement CONSCIENT de ce qu'il fait, ce qui en soi est encore plus grave. Tout cela pour une toute parcelle de pouvoir. Ce n'est pas scandaleux pour l'ensemble des citoyens de ce pays, c'est SUICIDAIRE. Mais comme le répète inlassablement les trois larrons (Di Rupo/Magnette et Lutgen) tout cela c'est la faute au MR.

Il fallait, au moins, lire la note de De Wever qui ne reprenait que des points socio-économiques et avec un gouvernement sans les socialistes, nous pouvions aller de l'avant. En cas de dérive de la NVA, la solution était simple, les francophones votaient la défiance et le gouvernement tombait pour renaître de plus belle. Avertissement sans frais pour la NVA.

Ici, alors que la situation est difficile et risque d'empirer, on va encore s'enliser dans des palabres sans fin. Il faudrait peut être dire à ces messieurs que la situation est grave et qu'ils sont là pour servir le pays et non pas s'en servir.

Mon oncle paternel Henri (un pur BELGE) résistant de la premières heure a été trahi, torturé et fusillé à Breendonk en 1943. Je serais honteux de lui montrer ce que d’aucun ont fait de notre pays pour lequel tant de gens se sont sacrifiés. A cause d'eux, il faut encore y croire et ne jamais laisser tomber les bras.

Il serait peut être temps de rouvrir Breendonk pour y placer tous ces mafieux qui mènent le pays à la perte.

Michel

Écrit par : Michel | 04/07/2014

Répondre à ce commentaire

Je ne pourrai jamais comprendre dans notre Pays pourquoi UN homme arrive à foutre en l'air tous les efforts d'une majorité de Belges; Oui bien sur ne pas compter sur le PS qui a bien trop peur de perdre ses portefeuille plutôt que de songer au peuple belge !!! Alors pour finir Mr Lutgen vous êtes CDH ou PS ??? Jean Claude.

Écrit par : Jean-Claude | 06/07/2014

Répondre à ce commentaire

Au temps du PSC, c'était déjà des putes pourquoi changer.
Quand je pense que des wallons ont aussi voté pour la ''protectrice'' des djihadistes , je vomi sur ce CDH.
Lutgen avait ici l'occasion de changer la donne de la Wallonie.
Il ne vaut pas mieux que les autres, un incapables de plus.
Wallonnes, Wallons vous vous êtes laissés enc...par leur belles paroles de judas, et par les médias, vous allez en payer les conséquences.
Préparez vous.

Écrit par : Steve | 07/07/2014

Répondre à ce commentaire

Les commentaires sont fermés.