08/07/2014

Les travailleurs détachés, Le FRONT WALLON dénonce les effets pervers

 

La Belgique se meurt.jpg

 

 

Le FW les effets pervers des travailleurs détachés

 

A la veille des congés de la construction le FW s'émeut vivement de ce qu'actuellement près de 10.000 travailleurs belges sont au chômage alors que ce même secteur emploie actuellement 17.800 travailleurs détachés, en provenance des pays de l'Europe de l'Est .

D'autres secteurs connaissent le même phénomène tels que l'Horeca, les soins de beauté, l'informatique, la construction métallique. En fait presque tous les secteurs.

La décision de l'Union Européenne d'autoriser la libre circulation des travailleurs des pays qui en font partie, sans règles réellement définies si ce n'est les périodes de travail, est un facteur déstabilisant pour les pays à haut salaire.

Il ne faut pas oublier que la Belgique est le pays où les charges complémentaires sont les plus élevées de l'Union européenne avec pour corollaire direct que les entreprises choisissent d'utiliser des travailleurs détachés avec des salaires et des charges salariales très basses pour grossir leurs bénéfices.

Le FW s'élève contre cette pratique qui déstabilise l'économie des pays, des régions et plus particulièrement de la  Wallonie.

Désormais des prospecteurs visitent des très petites entreprises pour leur proposer des travailleurs détachés à des coûts anormalement bas. Ils se disent agir en pleine légalité, en fait, s'attaquent à des niches de travail qui étaient protégées jusqu'à ce jour.

Le FW ne peut comprendre que le Gouvernement Di Rupo n'ait jamais soulevé ce problème dangereux pour le pays lors des sommets européens.

Pour le FW ce sera une tâche prioritaire pour le prochain gouvernement avec l'obligation qu'elle soit clairement énoncée dans la déclaration gouvernementale. 

 

 

 

12:25 Écrit par résistant & Vérité | Lien permanent | Commentaires (3) |  Facebook |

Commentaires

Il est évident que la façon de procéder de l'UE, est d'essayer de mettre tous les Pays de l'UE sur la même base de traitement des travailleurs. La base choisie est celle des Pays soi-disant pauvres c'est à dire à bas salaires! Ce qui est oublié c'est que pour remettre des bas salaires chez nous il faudrait d'abord baisser tous les prix à la consommation, sinon les travailleurs seront dans l'impossibilité de vivre avec un revenu qui ne leur permettra pas d'acheter, de consommer ET l'état verra ses revenus (taxes) tombé à rien! Bien sur les soi-disant pauvres, eux, n'auront pas trop de soucis vu les prix de consommation chez eux!!! Comment peut-on admettre cela? Simplement en ayant le traitement mirobolant des ministres, députés à l'UE, ou le pognon des riches!!! Niveler par le bas... Jean Claude M

Écrit par : Jean-Claude M | 09/07/2014

Répondre à ce commentaire

A Namur, un gros bâtiment est en construction, et en me promenant avec mon chien, j'ai discuté avec un maçon employé comme aide maçon ce qu'il a accepté pour ne pas être au chômage, il m'a dit que tous les maçons sont des marocains qui viennent d'Espagne. Et effectivement j'ai pu m'en rendre compte.
Je suis curieux de savoir combien de maçon sont au chômage en Wallonie ?.
Cela se passe aussi dans tous les domaines ,j'ai un ami routier qui me dit dans sa firme des Polonais roulent en duo l'un dort pendant que l'autre roule des semaines et des semaines sans quasi de repos, et après un laps de temps retourne chez eux 2 semaines, puis rebelote, et en plus ils ont EUX les nouveaux véhicules tout confort.
C'est intolérable, merci à ceux qui ont votés pour les mêmes trou de cul, plus tard vos enfants vous maudirons devant votre lâcheté.

Écrit par : Guy | 09/07/2014

Répondre à ce commentaire

Je vous applaudis pour votre exercice. c'est une vraie charge d'écriture. Poursuivez .

Écrit par : auto ecole neuilly | 19/07/2014

Répondre à ce commentaire

Les commentaires sont fermés.