29/07/2014

Gaza: La situation selon Wafa Sultan sociologue d’origine syrienne

 

moquette.jpg

 

 

La situation à Gaza selon Wafa Sultan,

 

sociologue d’origine syrienne

 

(22 juillet 2014 |

 

 

 

La célèbre sociologue d’origine syrienne, Wafa Sultan, vient de publier l’un des points de vue le plus cinglants concernant la situation à Gaza. Elle plonge aux origines de l’islam pour expliquer le conflit entre deux conceptions diamétralement opposées : la culture de la vie contre la culture de la mort.

wafa-sultan.jpg

 

 

(…) Puisqu’il m’importe peu de satisfaire les uns, de défendre les autres ou d’éviter la colère des troisièmes, je peux dire que le Hamas n’est qu’une sécrétion islamique terroriste dont le comportement irresponsable à l’égard de sa population l’empêche de se hisser au niveau du gouvernement. Mais ceci est conforme à l’habitude, puisque, à travers l’histoire de l’islam, jamais une bande de criminels islamistes n’a respecté ses administrés.

 

(…) Je ne prétends pas défendre Israël, puisque les Juifs ne m’ont pas demandé mon avis quant à leur terre promise. S’ils me demandent mon avis, je leur conseille de brûler leurs livres sacrés et de quitter la région et de sauver leur peau. Car les musulmans constituent une nation rigide exempte de cerveau. Et c’est contagieux. Tous ceux qui les fréquentent perdent la cervelle… Avant la création de l’État d’Israël, l’histoire n’a jamais mentionné une guerre impliquant les Juifs, ni qu’un Juif ait commandé une armée ou mené une conquête. Mais les musulmans sont des combattants, des conquérants et leur histoire ne manque pas d’exemples et de récits de conquêtes, de morts, de tueries, de razzias… Pour les musulmans, tuer est un loisir. Et s’ils ne trouvent pas un ennemi à tuer, ils s’entretuent entre eux.

 

Il est impossible pour une nation qui éduque ses enfants sur la mort et le martyre, pour plaire à son créateur, d’enseigner en même temps l’amour de la vie. La vie a-t-elle une valeur pour une société qui inculque à ses enfants qu’ils doivent tuer ou être tués pour aller au Paradis ?

 

(…) Depuis le début de l’opération israélienne contre Gaza, je suis bombardée de courriers électroniques venant de lecteurs musulmans qui me demandent mon avis sur ce qui se déroule à Gaza. Je ne suis pas concernée par ce qui s’y passe, mais je suis intéressée par les motivations qui animent ceux qui m’écrivent. Je suis convaincue que ce qui les motive n’est pas la condamnation de l’horreur, ni la condamnation de la mort qui sévit à Gaza. Car, si la motivation était réellement la condamnation de la mort, ces mêmes lecteurs se seraient manifestés à d’autres occasions où la vie était menacée.

Ceux qui condamnent le massacre de Gaza, par défense de la vie en tant de valeur, doivent m’interroger sur mon avis à chaque fois que cette vie-valeur était menacée. Plus de 200.000 musulmans Algériens ont été massacrés par d’autres musulmans Algériens ces quinze dernières années, sans qu’aucun musulman ne s’en émeuve.

 

Des femmes Algériennes violées par les islamistes ont témoigné et raconté que leurs violeurs priaient Allah et imploraient son Prophète avant qu’ils ne violent leurs victimes. Mais personne ne m’a demandé mon avis.

 Plus de 20.000 citoyens syriens musulmans avaient été massacrés par les autorités (Hama en 1983)sans qu’aucun musulman ne réagisse et sans qu’aucun ne me demande mon avis sur ces massacres étatiques

. Des musulmans se sont fait exploser dans des hôtels jordaniens tuant des musulmans innocents qui célébraient des mariages, symboles de la vie-valeur, sans qu’aucune manifestation ne soit organisée à travers le monde, et sans qu’on ne me demande mon avis.

 

En Égypte, des islamistes ont récemment attaqué un village copte et ont massacré 21 paysans, sans qu’un seul musulman ne dénonce ce crime. Saddam Hussein a enterré vivants plus de 300.000 chiites et kurdes, et en a gagé beaucoup plus, sans qu’un seul musulman n’ose réagir et dénoncer ces crimes. Au plus fort des bombardements de Gaza, une femme musulmane, fidèle et pieuse, s’est fait exploser en Irak dans une mosquée chiite, tuant une trentaine d’innocents, sans que les médias ou les musulmans ne s’en émeuvent. Il y a quelques mois, le Hamas avait aussi tué onze personnes d’une même famille palestinienne, accusées d’appartenir au Fatah, sans que des manifestations ne soient organisées en Europe ou dans le monde arabe, et sans qu’aucun lecteur ne m’écrive et ne m’envoie ses protestations.

 

Ainsi, la vie n’a pas de valeur pour le musulman. Sinon, il aurait dénoncé toute atteinte à la vie, quelle qu’en soit la victime. Les Palestiniens et leurs soutiens dénoncent les massacres de Gaza, non pas par amour de la vie, mais pour dénoncer l’identité des tueurs.

 

Si le tueur était musulman, appartenant au Hamas ou au Fatah, aucune manifestation n’aurait eu lieu. (…) CNN a diffusé un documentaire sur Gaza montrant une femme palestinienne qui se lamentent et crient : mais qu’ont fait nos enfants pour être tués comme ça ? Mais qui sait. Peut-être qu’il s’agit de la même Palestinienne qui se réjouissait il y a deux ans quand l’un de ses fils s’était fait exploser dans un restaurant de Tel-Aviv et qui disait souhaiter que ses autres enfants suivent le même exemple et devenir martyrs.

 

Mais quand l’idéologie et l’endoctrinement sont d’une telle bassesse, il devient normal que cette Palestinienne perde toute valeur à la vie. Sinon, elle pleurerait ses enfants de la même façon qu’ils se tuent dans un attentat suicide à Tel-Aviv ou sous les bombes israéliennes. Car, la mort est la même quelles qu’en soient les circonstances, et elle demeure rejetée, et au contraire, la vie mérite d’être vécue et pleurée.

 

Dans ce cas, comment puis-je me solidariser avec une femme qui lance les youyous de jouissance quand l’un de ses enfants se fait exploser contre les juifs, et qui pleure quand les juifs tuent ses autres enfants ?

Mais l’idéologie enseigne aux musulmans que tuer ou être tué permet au fidèle de gagner le paradis. Dans ce cas, pourquoi pleurer les Gazaouis alors qu’ils n’ont pas bougé le petit doigt pour les Irakiens, les Algériens, les Égyptiens ou les Syriens pourtant musulmans ?

 

(…) Après ce qui précède, je suis certaine que ceux qui m’écrivent et me demandent mon avis sur ce qui se passe à Gaza cherchent à me faire dire ce qu’ils peuvent utiliser pour m’incriminer et me condamner, ou pour me faire dire ce qu’ils ne peuvent exprimer eux-mêmes.

 

(…) Borhane, un jeune palestinien de 14 ans, a perdu il y a une dizaine d’années ses bras, ses jambes et la vue dans l’explosion d’une mine en Cisjordanie. La communauté palestinienne aux États-Unis s’est mobilisée pour lui venir en aide et financer son hospitalisation dans l’espoir de sauver ce qui pouvait l’être. Lors d’un dîner de bienfaisance organisé à son profit en Californie, la plus riche Palestinienne des États-Unis s’est présentée en grande fourrure, et a qualifié Borhane de héros. Elle s’est adressée à ce bout de chair immobile et inerte : Borhane, tu es notre héros. Le pays a besoin de toi. Tu dois retourner dans le pays pour empêcher les sionistes de le confisquer… Mais l’hypocrisie de la Palestinienne la plus riche des États-Unis l’empêche d’envoyer ses propres enfants défendre la Palestine contre les sionistes. Exactement à l’image des chefs du Hamas qui demandent les sacrifices à Gaza, mais restent à l’abri à Damas et à Beyrouth.

(…) La guerre contre Gaza est certes une horreur. Mais elle a le mérite de dévoiler une hypocrisie inégalée dans l’histoire récente de l’humanité. Une hypocrisie qui distingue les Frères Musulmans syriens qui annoncent abandonner leurs activités d’opposition, pour resserrer les rangs contre les sionistes.

Mais ces Frères musulmans ont-ils le droit d’oublier les crimes du régime commis contre les leurs à Hama, Homs et Alep ?

Avant de se réconcilier avec le régime pour lutter contre les ionistes, ces Frères musulmans ont-ils dénoncé les crimes commis par leurs alliés et partenaires (dans la confrérie) en Algérie et en Irak ?

Ont-ils dénoncé la mort de centaines de milliers de chiites en Irak sur le pont des oulémas à Bagdad, pulvérisé par l’un des vôtres conformément aux enseignements de votre religion de la paix et de la miséricorde ?

Avez-vous une seule fois dénoncé les exactions contre les chrétiens en Irak ? Ou contre les Coptes en Égypte ?

Votre hypocrisie nous empêche de croire vos sentiments à l’égard des enfants de Gaza, puisque vous êtes responsables du pire.

(…) Essayons d’imaginer ce que le Hamas aurait fait du Fatah, et des autres, s’il possédait la technologie et les armes d’Israël ?

Essayons d’imaginer ce que l’Iran aurait fait des sunnites de la région, s’il détenait les armes modernes que possède Israël ?

Ce serait sans doute le massacre garanti.

(…) J’ai récemment rencontré un religieux hindou en marge d’une conférence consacrée à la guerre contre le terrorisme. Il m’a dit : « toutes les guerres se sont déroulées entre le bien et le mal. Sauf la prochaine, elle doit se dérouler entre le mal et le mal ». N’ayant pas compris ses propos, je lui ai demandé des explications. Il m’a dit : « Je suis contre la présence américaine en Irak et en Afghanistan. Si les États-Unis veulent gagner la guerre contre les islamistes, ils doivent se retirer et laisser les deux pôles du mal s’entretuer. Les sunnites et les chiites étant nourris sur la haine vont se battre et se neutraliser ».

Tirant la conclusion de ces mots remplis de sagesse, on peut dire qu’Israël contribue aujourd’hui, inconsciemment, au succès de l’islam. En s’attaquant à Gaza, Israël pousse les musulmans à se solidariser et à surpasser leurs divergences. Et septembre noir en Jordanie est encore dans tous les esprits

(…). Les exactions dont sont capables les Arabes et les musulmans dépassent toute imagination. Un char jordanien avait écrasé un Palestinien, puis le conducteur du char est descendu de son blindé et a bourré la bouche de sa victime avec un journal… Un comportement qu’aucun militaire israélien n’a eu à Gaza.

Aussi, pendant les massacres de Hama en Syrie, des militants des Frères musulmans trempaient leurs mains dans le sang des victimes pour écrire sur les murs : Allah Akbar, gloire à l’islam. Je n’ai jamais entendu qu’un juif ait écrit avec le sang d’un autre juif des slogans à la gloire du judaïsme. Je le dis avec un pincement au coeur : pour sauver l’humanité du terrorisme, il faut que le monde libre se retire et qu’il laisse les musulmans s’entretuer. (…) Je me souviens quand j’étais étudiante à l’université d’Alep, et quand l’ancien ministre syrien de la Défense Mustapha Tlass était venu nous rencontrer. Dans un élan d’hypocrisie, Tlass nous avait dit qu’« Israël craint la mort et la perte d’un de ses soldats lui fait peur et mal. Mais nous, nous avons beaucoup d’hommes et nos hommes ne craignent pas la mort ». Là réside la différence entre les deux conceptions et les deux camps, et le témoignage de Tlass semble avoir inspiré les dirigeants du Hamas aujourd’hui.

Ainsi, l’extermination de tous les enfants de Gaza importe peu aux dirigeants islamistes et du Hamas, la vie n’ayant aucune valeur pour eux. Ils se réjouissent simplement de la mort de quelques soldats israéliens. Pour les islamistes, l’objectif de la vie est de tuer ou de se faire tuer pour gagner le paradis. La vie n’a donc aucune valeur. (…) Si le Prophète Mohammed savait que le Juif allait voler un jour à bord des F-16, il n’aurait pas commandé à ses disciples de tuer les juifs jusqu’au jour dernier. Mais ses disciples doivent modifier cette idéologie par pitié pour les générations futures, et pour sauver leur descendance et lui préparer une vie meilleure, loin de l’idéologisation de la mort.

Les musulmans doivent commencer par se changer, pour prétendre changer la vie. Ils doivent rejeter la culture de la mort enseignée et véhiculée par leurs livres. C’est seulement quand ils y parviendront qu’ils n’auront plus d’ennemis. Car celui qui apprend à aimer son fils plus qu’à haïr son ennemi appréciera mieux la vie. Aussi, jamais la terre ne vaut la vie des personnes, et les Arabes sont le peuple qui a le moins besoin de la terre. Mais paradoxalement, c’est le peuple qui déteste le plus la vie.

Quand est-ce que les Arabes comprendront-ils cette équation et commenceront-ils à aimer la vie ?

Wafa Sultan le 21 JUILLET 2014 - Extraits traduits par Chawki Freïha (Beyrouth) pour MédiArabe.info

 

enclume.jpg

 

 

 

http://www.europe-israel.org/2014/07/nayant-pas-retenu-la-lecon-du-nazisme-loccident-creuse-sa-propre-tombe-en-capitulant-devant-lislam-par-salem-ben-ammar/comment-page-1/#comment-170467

 

http://www.europe-israel.org/2014/07/le-hamas-a-profite-dun-cessez-le-feu-pour-executer-25-gazaouis-soupconnes-de-trahison-et-accuse-israel-de-leur-mort-video/

 

 

 

 

 

 



 

 

 

 

 

10:01 Écrit par résistant & Vérité | Lien permanent | Commentaires (1) |  Facebook |

26/07/2014

Dinard (France) devient Dinar ??? Amputation du ''d''rapeau breton ???

 

drapeau_dinard.jpg

 

 

Martine Craveia-Schütz, nouvelle maire de Dinard, fait-elle partie de ceux qui veulent faire table rase du passé et de l'identité bretonne ?

Comme tous ces gauchistes fume t’elle aussi de la moquette ?

 

 

redc6ooh8s4t922p6q3srtcvua3u4_1406469167_3838animation3.gif

 

"Mais pour Martine Craveia-Schütz, l’histoire de la Bretagne semble devoir disparaître au profit « des valeurs républicaines ». « Chaque fois que j’ai pu remplacer un drapeau par le drapeau français ou européen, cela a été fait » clame la nouvelle « sans-culotte » à la tête de la ville".

extrait de: http://www.breizh-info.com/14716/actualite-politique/dinard-nouvelle-municipalite-supprime-drapeau-ville/

Pour plusieurs, le drapeau Breton n'a jamais nui à personne, pouvons nous dire la même chose de l'Européen ? 

Bretonnes,Bretons ,

amis des Breton(ne)s.

Signez la pétition du collectif Dinardais.

http://www.net-petitions.com/petition-pour-le-retour-du-drapeau-de-la-ville-de-dinard/

 

drapeau_dinard-500x330.jpg

 

 

 

13:10 Écrit par résistant & Vérité | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

25/07/2014

Etats-Unis, Russie, Gaza

 

0040.gif

 

 

Etats-Unis, Russie, Gaza

 

 

 

 

 

Le Front Wallon constate avec effroi que la crise ukrainiènne est pour les Etats-Unis une nouvelle opportunité de pousser la Russie dans ses derniers retranchements, par la reprise de la guerre froide.

 

L’objectif est d’obliger la Russie à abandonner la population de la partie Est de l’Ukraine prorusse, autrefois région intégrante de la Russie à l’époque de l’URSS.

 

Il en est de même pour d’autres pays, qui étaient  sous la sphère d’influence de Moscou, comme la Géorgie, la Moldavie et autres régions limitrophes.

 

L’Amérique a une lourde responsabilité dans la crise ukrainiènne. 

 

Pour déstabiliser la Russie sur le plan international elle a  déployé des forces combattantes en Europe de l’Est notamment en Pologne, les pays Baltes, la Roumanie, l’Arménie, l’Azerbaïdjan et les pays précités, alors que la Russie n’a nullement l’intention d’attaquer l’Union Européenne, d’autant plus qu’elle commerce intensément avec elle.  

 

Le Président Poutine est conscient du piège tendu par les américains qui, tentent, sous prétexte d’un incident, de déstabiliser toute une région par des actions militaires inopportunes.

 

 

 

Les américains, vu le déclin de l’Occident, veulent imposer leurs règles économiques et militaires, ce que Poutine a bien compris et que les dirigeants européens sont habilement manipulés par Obama.    

 

La politique des Etats-Unis est très dangereuse.

 

 L’exemple type de l’incident est l’avion de ligne de la Malaysia Airlines abattu alors qu’il survolait l’espace aérien ukrainien.

 

Cet incident envenime la situation !!

 

Il est certain que l’une des parties en cause ou toute autre (la fin justifie les moyens),  avait un intérêt dans cet horrible méfait pour mobiliser l’opinion publique en sa faveur, sans se préoccuper de la mort de tant d’innocents.

 

C’est un crime contre l’humanité dans sa plus brutale réalité !!   

 

 

 

 Gaza

 

Le Front Wallon est effrayé par  ce énième conflit israélo-palestinien qui a  débuté ce 8 juillet.

 

Les incessants tirs de missiles du mouvement islamiste Hamas sur Israël, a eu comme conséquence une riposte disproportionnée de l’armée israélienne sur la bande de Gaza, provoquant de trop nombreuses victimes civiles, dont des enfants.

 

Les parties en cause ne parviendront à une paix durable que si  les Etats-Unis se décident à résoudre l’ensemble des points d’achoppement, tels que les frontières, l’installation de nouvelles colonies israéliennes en Cisjordanie, le statut de Jérusalem, les attentats-suicides commis par des terroristes palestiniens, la question des réfugiés, le Golan et enfin le partage équitable de l’eau.     

 

Pour le Front Wallon, Israël aurait un intérêt majeur à réunir de sa propre initiative le Conseil de sécurité de l’ONU,  pour démontrer au monde (suite aux violentes manifestations antisémites à Paris, Bruxelles et ailleurs), son désir de paix. 

 

Israël doit  arrêter immédiatement la colonisation de territoires palestiniens, ainsi que le retrait/ la destruction de certaines colonies déjà implantées qui, ne menacent pas sa sécurité.

 

Le Front Wallon est conscient qu’Israël est constamment menacé  par  ses voisins arabes dont certains veulent sa complète destruction.

 

Il appelle le Hamas à cesser ses tirs de roquettes sur Israël, ce qui amorcera la fin des hostilités, le retour à une paix attendue par l’ensemble des populations concernées. 

 

                     

 

10:27 Écrit par résistant & Vérité | Lien permanent | Commentaires (2) |  Facebook |

23/07/2014

Il est temps de mettre le politiquement correct aux ordures, là où il est à sa place.

ordure.jpg

BRAVO à cette dame:


 

 

 

 

06:16 Écrit par résistant & Vérité | Lien permanent | Commentaires (4) |  Facebook |

21/07/2014

La Belgique championne du classement européen de la taxation du travail

 

 

 

La Belgique championne du classement européen de la taxation du travail

 

 

 

Si les écarts entre les grandes nations, Allemagne, France et Italie se situent dans une même fourchette, il n’en est pas de même entre les petits pays.  

 

En comparaison entre la Belgique, le Danemark et les Pays-Bas, l’écart  est respectivement de  13,5 % et de 18,00 % inférieur au taux de 50,1 % pratiqué dans notre pays.

 

Les causes de cette taxation hors normes en Belgique :

 

  1. Une structure politique lourde et coûteuse qui de surcroît    freine le développement économique au Nord du pays, davantage au Sud.

 

Trop de gouvernements, de ministres, de parlementaires, de secrétaires d’Etat, directeurs de cabinet, gouverneurs, des salaires astronomiques dans la fonction publique, une multitude d’ASBL dont on ne sait à quoi elles servent, etc.                   

 

  1. Des réformes institutionnelles sans fin qui en finalité risquent de provoquer l’éclatement de la Belgique, avec comme conséquence une absence totale d’investissements étrangers, donc une désertification industrielle davantage accentuée dans le pays, particulièrement en Wallonie.

  2. La dette publique et une monnaie forte plombent la compétitivité des entreprises. Le ralentissement significatif des exportations est dû à la cherté de nos produits, d’où la nécessité de la réduction des charges sur le travail et la fourniture des énergies aux entreprises au prix coûtant, pour la sauvegarde de l’emploi qui, dans ce monde totalement globalisé toujours à l’affût du profit rapide et maximal, représente, sans contestation possible, le seul et vrai profit pour la population pour lui éviter des souffrances.

  3. L’immigration, le chômage endémique, les pensions, les soins de santé, dans un contexte de croissance négative, impliquent des dépenses dont le pays ne parvient plus à assumer que par des emprunts remboursables sur plusieurs générations.

 

Malgré la crise économique et financière de 2008, l’afflux d’immigrés n’a pas été stoppé, sous prétexte du vieillissement de la population, problématique imputable aux gouvernements successifs qui n’ont pas mis en place une politique d’aides substantielles aux familles qui, dans un pays sans avenir, s’abstiennent de mettre des enfants au monde et par le fait que les belges n’acceptent pas des emplois peu ou pas valorisants. Le problème se situe plutôt que ces emplois ne sont pas suffisamment rémunérés pour être attractifs.

 

Si, d’aucuns prétendent que l’immigration est une richesse pour la Belgique, le rapport entre ceux qui travaillent et ceux à charge de la collectivité est largement déficitaire pour nos finances publiques.

 

Dès lors, il est nécessaire, voire capital pour la survie économique du pays de renoncer à l’immigration sous toutes formes (économique, asile, regroupement familial, mariage de complaisance, tourisme médical, etc.), de supprimer le paiement de la Grapa (garantie de revenus aux personnes âgées) aux étrangers qui n’ont jamais travaillé en Belgique, de même les allocations familiales pour des enfants à l’étranger, de supprimer les missions de ‘’ paix ‘’ à l’étranger, coûteuses et dangereuses pour nos soldats, en somme de supprimer toutes les dépenses, excepté celles en cas de calamités naturelles,  afin de consacrer plus de moyens financiers contre la pauvreté dans notre pays, par la création d’emplois durables. 

 

  1. Frontex, l’agence pour la surveillance des frontières extérieures de l’UE, disposait pour la période de 2008-2013, d’un budget de 676 millions d’euros et d’un matériel comprenant 26 hélicoptères, 22 avions légers, 113 navires, 476 appareils de détection, caméras thermiques, radars, sondes et même des détecteurs de battements de cœur, etc., pour la surveillance de la méditerranée et la frontière orientale slovaquo-ukrainiènne. Or, malgré cet arsenal impressionnant les frontières européennes sont de véritables passoires, à tel point  que les pays européens y compris la Belgique, sont confrontés à une véritable invasion qui, à terme se traduira en un conflit interethnique et religieux.

 

Les prémices d’un tel conflit est l’islamisation larvée de la Belgique et de la Wallonie en particulier, en effet, l’islam radical sape, de plus en plus, le moral, la patience des belges qui, dans un sursaut patriotique, s’uniront à ce parti qui leur garantira l’inviolabilité de la souveraineté nationale.      

 LE  FRONT WALLON EST CE PARTI

FORCE - VOLONTE - DETERMINATION

 

Puisque Frontex n’est pas capable à stopper l’immigration, le Front Wallon exige, pour dissuader ces gens à venir s’installer chez-nous, pour la plupart profiter du système et de surcroît dans l’intention  manifeste de nous dominer à terme, de n’octroyer aucune aide financière, si ce n’est pour le retour volontaire ou forcé dans le pays d’origine, il en va de la sauvegarde du peuple belge!

 

        

 

      

 

06:30 Écrit par résistant & Vérité | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

20/07/2014

L'UE se désintéresse des pays fondateurs !

 

enfoncer-le-clou.gif

 

L'UE se désintéresse des pays fondateurs !

 

 

 

Le Front Wallon(FW)  est en totale contradiction non seulement avec le choix de Junker comme président de l'Union Européenne mais encore et surtout pour le programme qu'il a défini lors de son discours de pré-investiture.

 

Il est plus qu'évident que l'action sociale telle que décrite sera une pompe aspirante, un gouffre financier insoutenable dont bénéficieront  les nouveaux pays adhérents au détriment des pays fondateurs comme la Belgique.

 

Le FW rappelle avec force sa totale opposition à l'entrée de nouveaux pays qui sont totalement situés dans l'aire d'influence de la Russie comme la Géorgie, l'Ukraine et la Moldavie...

 

Ces pays seront une charge insoutenable pour le budget de l'Union Européenne avec en sus à nouveau des agressions pérennes  contre notre  économie mettant en réel danger notre potentiel emploi, plus particulièrement l'emploi des jeunes obligeant les gouvernement à prendre des mesures temporaires qui débouchent toujours sur des désillusions avec des coûts non maîtrisables.

 

Le FW s'affirme plus que jamais eurosceptique condamnant notamment les obligations faites à des pays, des régions, par des technocrates éloignés des réalités du terrain. De même le fonctionnement même de l'UE est démesuré avec des avantages condamnables alors que l'Europe subit une crise économique profonde, durable, or, la priorité est sa ré- industrialisation et enfin une présence effective dans le numérique désormais totalement aux mains des USA.

 

Le FW poursuit inlassablement son action. Il appelle les jeunes à le rejoindre pour être un élément actif de la contestation mais également être un acteur actif de changement avec des propositions innovantes.

 

 

 

 

 

11:10 Écrit par résistant & Vérité | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

08/07/2014

Les travailleurs détachés, Le FRONT WALLON dénonce les effets pervers

 

La Belgique se meurt.jpg

 

 

Le FW les effets pervers des travailleurs détachés

 

A la veille des congés de la construction le FW s'émeut vivement de ce qu'actuellement près de 10.000 travailleurs belges sont au chômage alors que ce même secteur emploie actuellement 17.800 travailleurs détachés, en provenance des pays de l'Europe de l'Est .

D'autres secteurs connaissent le même phénomène tels que l'Horeca, les soins de beauté, l'informatique, la construction métallique. En fait presque tous les secteurs.

La décision de l'Union Européenne d'autoriser la libre circulation des travailleurs des pays qui en font partie, sans règles réellement définies si ce n'est les périodes de travail, est un facteur déstabilisant pour les pays à haut salaire.

Il ne faut pas oublier que la Belgique est le pays où les charges complémentaires sont les plus élevées de l'Union européenne avec pour corollaire direct que les entreprises choisissent d'utiliser des travailleurs détachés avec des salaires et des charges salariales très basses pour grossir leurs bénéfices.

Le FW s'élève contre cette pratique qui déstabilise l'économie des pays, des régions et plus particulièrement de la  Wallonie.

Désormais des prospecteurs visitent des très petites entreprises pour leur proposer des travailleurs détachés à des coûts anormalement bas. Ils se disent agir en pleine légalité, en fait, s'attaquent à des niches de travail qui étaient protégées jusqu'à ce jour.

Le FW ne peut comprendre que le Gouvernement Di Rupo n'ait jamais soulevé ce problème dangereux pour le pays lors des sommets européens.

Pour le FW ce sera une tâche prioritaire pour le prochain gouvernement avec l'obligation qu'elle soit clairement énoncée dans la déclaration gouvernementale. 

 

 

 

12:25 Écrit par résistant & Vérité | Lien permanent | Commentaires (3) |  Facebook |

04/07/2014

Benoït Lutgen, l’inconscience personnifiée.

 

Diapositive21.gif

 

Ben Oiiit.jpg

 

Benoït Lutgen,  l’inconscience personnifiée.

 

 

 

Le FW (Front Wallon) s’insurge contre le rejet de la note présentée par l’informateur Bart De Wever pour la formation d’un gouvernement de centre droit.

 

Le « non »  de Benoït Lutgen, Président du CDH à la note de Bart De Wever Président de la N-VA, est le coup de grâce à l’unité de la Belgique.

 

En Flandre l’incompréhension est totale, dans la note il n’y a aucune revendication communautaire qui, pourrait justifier le refus du CDH, au contraire elle est prioritairement axée sur la relance socio-économique, dont la Belgique a besoin, en outre il n’y a aucune limitation dans le temps des allocations de chômage et suppression de l’index.

 

Cette note reflète une volonté d’apaisement des tensions entre les régions pour un réel changement de politique au bénéfice de tous les belges. 

 

L’attitude négative du CDH est, donc,  ressentie par les flamands, les wallons et les bruxellois, comme une provocation lourde de conséquence pour l’unité du pays.

 

Certes, de nombreux points prêtent à discussion, mais refuser aussi brutalement la note de l’informateur prouve que le CDH veut l’éclatement de la Belgique et active un sentiment anti-wallon en Flandre.

 

Pour le FW, il est grand temps d’abandonner le communautaire pour se fixer des objectifs qui doperons le pouvoir d’achat, la création d’emplois privés durables, la remise en selle des classes moyennes, la lutte contre la pauvreté, avec aussi une opposition aux règles nocives édictées par une technocratie irresponsable de l’Union Européenne.

 

Dans le cas contraire le pays pourrait battre le record des 541 jours sans gouvernement avec à la clé, cette fois, la scission pure est simple, plus de fédéralisme, de confédéralisme mais deux Etats distincts.

 

Le blocage actuel est-il imputable au seul CDH ? De toute évidence il y a le PS à la manœuvre qui, veut d’une manière ou d’une autre garder le pouvoir à n’importe quel prix, même celui de l’éclatement du pays.

 

Lutgen, cornaqué par Joëlle Milquet, c’est clair n’a pas l’envergure à mener une politique indépendamment du PS, c’est un parti résolument opportuniste.

 

Le journal Het Laatste Nieuws, titre « La marionnette Lutgen parle par la voix du ventriloque Di Rupo ».

 

Di Rupo doit se rendre à l’évidence que sa politique est un désastre pour le pays, que son temps est révolu.

 

Salvatore Russo

 

Secrétaire Général, FW

 

Wallonia.jpg

 

 

11:19 Écrit par résistant & Vérité | Lien permanent | Commentaires (3) |  Facebook |

03/07/2014

Joëlle Milquet (CDH) dans le collimateur de la Justice !

Milquette.jpg

 

Joëlle Milquet (CDH) dans le collimateur de la Justice !                                                              

 

 

 

Le FW ( Front Wallon) tient à répercuter largement que pour sa campagne électorale du 25 mai à Bruxelles, Joëlle Milquet  a embauché, au sein même de ses deux cabinets, plusieurs collaborateurs tous d’origine étrangère, (marocain, turc, congolais) chargés de lui faire rencontrer un maximum d’électeurs dans plusieurs communes bruxelloises, à forte population issue de l’immigration, notamment la grande soirée au concert Noble pour la célébration des 50 ans de l’immigration turque et de Recep Erdogan premier ministre, islamiste à la quête d’une adhésion à l’UE, ce que le FW refuse catégoriquement.

 

La mission des collaborateurs, engagés sur base de leur compétence, pas des origines, se targue à dire la ministre, devait se dérouler en dehors des heures normales de travail et des jours de congé (Source Belga, le Vif/l’Express).

 

 Or, la charge de travail à accomplir étant conséquente, le Front Wallon doute que des dérapages ne se soient pas produits.

 

Il resterait à déterminer qui a supporté les dépenses électorales, l’intéressée qui, par sa longue carrière politique en a certainement les moyens, ou avec l’aide de cabinets ministériels ?

 

Joëlle Milquet nie catégoriquement avoir préparé sa campagne depuis son ministère, ce sont des rumeurs sans aucun fondement dit-elle.

 

Cependant, pour le Front Wallon le doute persiste, sachant qu’elle est originaire de Charleroi, ville par excellence où les combines de toutes natures perdurent, malgré les déclarations de transparence, d’éthique, des uns et des autres.

 

A bonne école, bonne élève ?

 

De telles pratiques, si avérées, sont préjudiciables à la démocratie, aux citoyens et aux petits partis, constamment dénigrés pour qu’en haut lieu toutes les violations de bonne conduite soient permises.

 

Ayons confiance en la justice.        

 

Le FW, si les informations d’occupation illégale de collaborateurs s’avèrent exactes, exige que dans le décompte des frais électoraux de Joëlle Milquet soient inclus totalement les coûts des dix collaborateurs, pris actuellement en charge par les cabinets qu’elle préside comme vice-première ministre et ministre de l’Intérieur.

 

Pour le FW, il est évident que s’il en est ainsi, il y a dépassement non admissible des dépenses électorales de Joëlle Milquet qui doit être lourdement sanctionnée et privée de son mandat de député et exclue d’une éventuelle désignation comme ministre.  

13:17 Écrit par résistant & Vérité | Lien permanent | Commentaires (2) |  Facebook |